BlogComment garder son herbe encore plus fraîche en 3 étapes

Azarius

  • $

$ 0, -

0,00 $US

Comment garder son herbe encore plus fraîche en 3 étapes

06-11-2017 - 0 Commentaires

Comment garder son herbe encore plus fraîche en 3 étapes

Il y a un moment où la réserve d'herbe commence à s'épuiser. Pour ceux qui ont choisi de cultiver la bonne Sheeba, cela arrivera sans doute très vite à la fin août. Mais pour ceux qui ont des ressources un peu plus importantes et qui peuvent se permettre de taper dans leur réserve un peu tous les jours, voici trois étapes très simples qui vous aideront à garder votre herbe parfaitement fraîche, mais pas trop humide, et surtout qui ne moisisse pas.

Un bon affinage commence par de l'attention

Étape 1 : Faîtes sécher minutieusement

Garder son herbe fraîche, pour qu'elle puisse garder son parfum puissant au corps dense, un arôme non adultéré, et qu'elle s’effrite facilement avec le bout des doigts, cela commence par une durée de séchage appropriée. C'est environ 8 à 10 jours après la récolte.

Une fois qu'on a procédé au trimming (coupe des feuilles) et qu'on a mis les plantes à sécher, un long processus de " curing " (sorte d'affinage). A ce moment là on peut changer l'environnement des fleurs pour pouvoir retirer les pleins bénéfices des buds de weed correctement séchés. L'air, la lumière et l'humidité sont les éléments clés. S'il y a trop de lumière et trop d'air, il se peut que les buds sèchent au-delà d'un point où tout goût s'est dissipé. Ainsi, les buds doivent être mis à sécher dans un endroit sombre avec des températures fraîches et peu d'humidité. Si vous aimez la rigueur scientifique, la température idéale est de 22 °C. L'absence de lumière et l'humidité basse sont primordiales à cette étape car l'eau dans les buds ne doit pas s'évaporer trop vite ni provoquer de la moisissure. Idéalement, suspendre les buds à l'intérieur d'une boîte en carton serait la bonne technique, mais cela dépend également de la quantité d'herbe dont vous devez vous occuper.

Bien qu'il n'y ait pas besoin de connaissances scientifiques dans ce processus, il est importante de se rappeler que c''st le temps qui fait tout. Laissez vos buds à l'air libre trop longtemps, et vous ressentirez cette sécheresse dans votre gorge. Personnellement, j'aime laisser sécher les buds jusqu'à ce que la couche supérieure soir croustillante, mais l'intérieur encore dense, et nécessitant un grinder car c'est trop collant.

Étape 2 : Choisissez un container

Dans la jungle l'herbe est mise à sécher au soleil et ensuite transportée dans des grands sacs poubelles en plastique noir de 60 litres. Il n'y a pas de règle dans la nature et ils arrivent déjà à fournir malgré tout de l'herbe fumable.

Ici, dans le monde civilisé, bien que nous ne stressions pas trop au sujet de l'herbe qui sera là un jour et partie le lendemain, nous aimons suivre certains processus qui donnent à notre herbe des caractéristiques plus qualitatives. Des processus qui renforcent les arômes et les parfums de chaque particule de cette herbe fine. C'est pourquoi un container en verre avec un couvercle hermétique est en général l'objet le plus adapté à la conservation du cannabis. Dans un container en verre où l'air ne peut ni entrer ni sortir, les buds vont tranquillement se prélasser dans leur propre odeur et le parfum s'installera petit à petit dans chacun de leurs atomes. Des boîtes étanches et des boîtes de conserve sont également des options. Cependant, tout comme les containers en verre, ils peuvent chauffer et créer de l’humidité si on n'en prend pas soin de manière régulière ou s'ils sont exposés trop longtemps à la lumière.

Étape 3 : N'oubliez pas

Quand la réserve de weed est pleine, j'adore être surpris par des boîtes remplies laissées ici ou là dans mon appartement. Derrière le canapé, dans l 'armoire, dans le placard, de la salle de bain, etc. Partout où je pourrais oublier de regarder. Quand ça arrive, il n'y a rien de mieux qu'ouvrir la boîte pleine d'herbe, et sentir l'explosion olfactive vous frapper en plein nez, passant directement des narines au cerveau. L'affinage à son paroxysme.

Bien que des buds convenablement séchés puissent résister plusieurs jours sans qu'on ait besoin d'ouvrir leur container, il est cependant meilleur d'ouvrir les containers en verre tous les quelques jours afin de laisser les buds respirer pendant quelques minutes. Cela permet à l'air qui se trouve à l'intérieur d'être renouvelé, et cela donne un aperçu à celui qui tient la boîte de l'agréable parfum de la fraîcheur idéale. D'un autre côté, si les buds sèchent rapidement, déposer une petite épluchure d'orange ou de citron permet de garder un bon équilibre d'humidité.

Comme pour beaucoup de choses, les mots clés de la réussite sont observation et patience. Le principe est simple, laissez vos buds sécher dans un endroit frais et sombre, stockez-les dans des containers en verre, laissez-les respirer, laissez-les à l'abri de la lumière et de l'humidité et voilà : la fraîcheur parfaite... prête à être fumée.

Consultez notre collection de boîtes pour plus d'inspiration.


Commentaires

Pas encore de commentaires, soyez le premier.


Ajouter commentaire

Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.