EncyclopédieLes nootropiques

Azarius

  • $

$ 0, -

0,00 $US

Les nootropiques - Encyclopédie

Voir menu Masquer menu

Les nootropiques

1 Commentaires

Nootropics

Remarque : les compléments nootropiques sont sur notre smartshop en ligne.

Les nootropiques sont des herbes, des acides aminés ou des substances qui améliorent vos fonctions cognitives sans effet secondaire nocif. Les substances comme les amphétamines ne sont pas des nootropiques. Bien qu'elles améliorent votre temps de réaction et votre concentration, vous ne pouvez pas les utilisez quotidiennement sans endommager votre santé.

Le terme nootropique est dérivé des mots grecs : "nous", qui signifie intellect, et "trepein", qui veut dire tourner. On appelle aussi les nootropiques les drogues intelligentes, smart drugs, boosteurs neuro ou booster de mémoire. Le nom smart drogues se donne aussi aux substances aux effets stimulants, sédatifs ou psychédéliques non contrôlées.

Ces substances peuvent se vendre en smartshop. Mais la plupart des produits vendus en smartshop n'améliorent pas la cognition. Pour éviter la confusion, nous parlerons dans cet article uniquement des nootropiques.

Histoire des nootropiques

Depuis la nuit des temps, les gens ont utilisé les herbes pour augmenter leurs capacités cognitives. Il y a plusieurs milliers d'années, les chinois prescrivaient du ginkgo biloba et de la huperzine A pour réduire la perte de mémoire et pour augmenter al concentration mentale.[1]

En Indie, le bacopa a été utilisé pendant des siècles pour stimuler le flux de sang dans le cerveau et aider à maintenir une pensée saine. [2]. Et il y a de nombreux autres exemples historiques de ce type au sujet de l'utilisation d'herbes nootropiques.

C'est le docteur roumain Corneliu Giurgea qui a pour la première fois introduit le terme nootropiques .

En 1964, un des premiers nootropiques pharmaceutiques a été développé : le piracetam. Il était à l'origine destiné à alléger les étourdissements et la fatigue due au voyage. Dix ans plus tard, on a testé le piracetam pour voir s'il pouvait améliorer la mémoire, ce qui était bien le cas. [3]

Le piracetam est toujours utilisé, mais il y a aujourd’hui bien d'autres substances synthétiques conçues pour améliorer les fonctions cognitives.

Législation

Les herbes et les acides aminés sont légaux d'une manière générale. Aux Pays-Bas, une loi a pris effet en décembre 2012, concernant les prétentions médicales. Seules les prétentions médicale qui ont été prouvées, c'est à dire sous tests à double insu contrôlés par placebo, ont le droit d'être inscrites sur le packaging ou le matériel promotionnel.

Un conseil spécialisé décide des prétentions qui peuvent être présentes ou non sur un paquet.

Comme les sous tests à double insu contrôlés par placebo sont très chers, il es rare qu'ils soient mis en place pour prouver l'efficacité d'une herbe. Le retour sur l'énorme investissement ne peut être fait que si les études conduisent à un brevet médical. On ne peut pas déposer de brevet sur une herbe, et on ne fait ainsi pas d'étude poussée à leur sujet.

Cependant, d'autres types de recherches scientifiques ont démontré l'efficacité de certaines herbes. En outre, des milliers d'années d'expérience avec une substance particulière peuvent également fournir des informations précieuses. Cependant, ces informations ne devraient pas être partagées d'après la loi sur les prétentions médicales.

Cela rend difficile la vente des herbes nootropiques. Si vous ne pouvez pas pleinement expliquer les avantages d'un produit, il devient difficile de le vendre. Il n'est pas illégal de fournir un avis spécifique, aussi lontemps qu'il n'est pas rattaché à un produit spécifique. CEla signifie que le consommateur doit chercher les informations ailleurs. Une situation malheureuse qui affecte parfois aussi Azarius.

La plupart des nootropiques chimiques sont listés comme médicaments. Même s'ils n'ont pas d'effets secondaires dangereux. Même si ces produits n'ont pas d'effets secondaires dangereux, ils ne sont pas autorisés à être vendus sans prescription.

Types de nootropiques


Extraits d'herbes

De nombreuses herbes ont en fait des effets nootropiques. Les herbes sont souvent moins puissantes que les substances synthétiques, mais elles sont bien plus sûres et plus faciles à obtenir.

Les mécanismes des nootropiques à base de plantes sont très variés. Par exemple, certains extraits vont améliorer la circulation du sang dans le cerveau ; d'autres vont restaurer des dommages sur les nerfs ou modifier l'équilibre des neurotransmetteurs dans le cerveau. Il est possible de combiner différrents nootropmiques afin d'augmenter les effets.

Les quatre nootropiques naturels les plus connus :

  • Le ginkgo (Ginkgo biloba) est connu depuis des siècles pour ses effets bénéfiques sur la pensée. Des recherches scientifiques ont prouvé que cette herbe pouvait augmenter les capacités cognitives, et les capacités sociales des personnes atteintes de démence. [4]
  • Le brahmi (Bacopa monniera) s'assure que l'enzyme qui dégrade l'acetylcholine soit inhibé. Cela entraîne une hausse des niveaux d'acétylcholine dans le cerveau, ce qui est bénéfique puisque cette substance est nécessaire au bon fonctionnement du cerveau.
  • L'Huperzine A est un protecteur des nerfs. Elle inhibe en outre la chute d'acétylcholine, comme le bacopa, et l'on a trouvé qu'elle avait des effets bénéfiques sur les patients atteints d'Alzheimer. [2]
  • La vinpocétine est un dérivé de la vincamine. Cette substance se trouve à l'origine dans la fleur de la pervenche. Une étude contrôlée par placébo a montré que la vinpocétine améliorait la mémoire de la femme.

Racetams

Nootropic supplement

Le piracetam a été le tout premier nootropique pharmaceutique et il appartient à la catégorie des racetams. Environ vinght autres racetams ont été développés, les principaux étant aniracetam, oxiracetam et pramiracetam. Tous les racetams agissent de la même manière, en stimulant des récepteurs spécifiques dans le cerveau pour libérer l'acetylcholine.[6]

Comme expliqué plus haut, le cerveau a besoin du neurotransmetteur acétylcholine pour fonctionner convenablement. Certains racetams stimulent également le récepteur glutamate. Le glutamate est un neurotransmetteur important, en particulier pour la qualité de la mémoire et les capacités d'apprentissage. Certains racetams ont plusieurs effets.

Un neurotransmetteur est une substance libérée à la fin d'un nerf pour le connecter au début d'un nerf adjacent. C'est ainsi que les messages passent d'un nerf à un autre. SI vous n'avez pas assez de neurotransmetteurs, votre cerveau ne pourra pas fonctionner de manière optimale.

Choline

La choline est souvent utilisée en combinaison avec les racetams, et rend ainsi plus forts les effets pharmaceutiques. [7] Les racetams stimulent certains recepteurs, convertissant la choline en acétylcholine. Quand il y a davantage de choline dans le cerveau, davantage d'acétylcholine peut se former. Ainsi, la choline a un effet synergique avec les racetams. En addition de la choline, d'autres acétylcholines intermédiaires sont utilisés en combinaison avec les racetams, comme l'acetyl-L-carnitine.

Ampakines

Ampakines are relatively new medicines with the strongest nootropic effects. These substances seem to be 1000 times more potent than piracetam. Two examples of ampakines are Sunifiram and Unifram.

They stimulate the AMPA and NMDA receptors, which in turn causes the glutamate levels in the brain to increase. They also increase the acetylcholine levels. [8] Therefore, ampakines have a positive effect on the attention span and alertness. Unlike amphetamine-like substances, such as Ritalin, there are no side effects such as restlessness, insomnia and anxiety. Note that unfortunately not enough research has been done to say anything about the long-term effects.

Vitamine B derivates

A small number of synthetic nootropics are derived from class B vitamins. Sulbutiamine is an example of a of vitamin B1 derivative. This substance also ensures the release of more acetylcholine. Scientific research shows that supplementation of Sulbutiamine improves memory and increases alertness. Research on rats has shown that they can learn a task quicker if given this drug. [9]

Peptides

A peptide is a protein compound. There are various types of nootropic peptides available. By far the most famous is noopept (N-phenylacetyl-L-prolylglycine ethyl ester). This drug is derived from racetams. Its powerful effect is mainly attributed to the fact that it’s a peptide, which allows it to easily cross the blood-brain barrier. A low dose can have the same powerful effect as racetams. Noopept mainly stimulates the AMPA-receptor, which is responsible for the release of glutamate. [10]

Amino acids

The amino acid acetyl-L-carnitine is structurally very similar to L-carnitine, however L-carnitine has a more physical effect. It’s needed to release energy in the cells. Acetyl-L-carnitine on the hand can easily pass the blood-brain barrier en stimulates the brain’s production of acetylcholine, which means it works primarily on a psychological level. [11]

Other medicines

In addition to racetams derivatives, there are also other medicines that improve cognitive functioning. Again, to call it a nootropic, there should be no side effects. The drug Adderall does improve cognitive abilities but is also a stimulant. The same applies to Ritalin, a substance closely related to amphetamines that’s used to improved concentration in ADHD patients.

However there are some drugs that don’t have a stimulating effect but do increase concentration. Modafinil one such drug. We don’t know exactly how it works, but it appears to improve the attention span of people who have ADHD. Additionally it supports a good night’s rest and may help cocaine addicts get clean. [12]

Medical applications

Because nootropics improve memory and enhance cognitive abilities, it makes sense that these substances are primarily researched in relation to dementia patients. To determine whether or not dementia patients benefit from such substances, it’s necessary to perform a double-blind placebo study. Looking at the Pubmed database and we can draw the following conclusions:

  1. It’s been scientifically proven that dementia patients benefit from ginkgo biloba extract. [13]
  2. Other herbs listed in this article were not investigated as thoroughly, so we can’t say anything about their effects on dementia patients.
  3. Piracetam was part of proper study and it appears it has no positive effect whatsoever on those suffering from dementia.[14]
  4. The use of acetyl-L-carnitine combined with other supplements blijkt eveneens geen heilzaam effect te hebben op Alzheimerpatiënten. [15]
  5. Sulbutiamine was studied in a double-blind placebo-controlled trial and found to enhance certain cognitive functions in Alzheimer patients.[16]
  6. These are hopeful results for dementia patients. Unfortunately, there are only a limited amount of trails on humans and instead quite a few on mice. For a better treatment of dementia, more research is required.

    Ginkgo (Ginkgo biloba) nootropic

    Combinations

    Some people claim that taking noopept a few days before a psychedelic trip results in stronger visuals. For obvious reason, no scientific evidence of this exists, but there also no indications that this combination might be harmful.

    What’s more, certain nootropics may work in synergy. The combination of piretam with choline is very well known, but ginkgo biloba can also be combined with Bacopa monniera or huperzine A. They will increase each other’s effects because they function in different ways. They can be used at the same time without harm.

    Side effects

    We’ve established that nootropics are substances without severe side effects, but it’s possible to experience some light side effects after taking a nootropic drug. This includes: mild nausea, vertigo and increased appetite. These side effects are never potent enough to endanger one’s health.

    Contraindications

    There are a number of circumstances which prohibit the use of nootropics. An overview per nootropic type:

    Racetams should not be used if suffering from Huntington’s disease. Ticks (movement disorders) and psychic symptoms can become worse.

    Choline is best avoided if suffering from manic depression, as it makes the periods of depression more severe.

    Sulbutiamine (vitamin B1 derivative) should not be used if suffering from a bipolar disorder.

    Amkanines have not been thoroughly researched and we can’t provide any information on contraindications. It’s advised to opt for something that has been proved to be safe.

    Noopept is not an official medicine which means there’s little to no information on possible contraindications. It seems best not to use it when suffering from a bipolar disorder.

    References

    1. Ginkgo biloba extract protects brain neurons against oxidative stress induced by hydrogen peroxide, Y Oyama, L Chikahisa, T Ueha, K Kanemaru, K Noda - Brain research, 1996 – Elsevier
    2. The chronic effects of an extract of Bacopa monniera (Brahmi) on cognitive function in healthy human subjects, C Stough, J Lloyd, J Clarke, L Downey, C Hutchison 2001 – Springer
    3. The nootropic concept and its prospective implications CE Giurgea - Drug Development Research, 1982 - Wiley Online Library
    4. A placebo-controlled, double-blind, randomized trial of an extract of Ginkgo biloba fordementia PL Le Bars, MM Katz, N Berman, TM Itil… - Jama, 1997 - jama.jamanetwork.com
    5. Psychopharmacological effects of vinpocetine in normal healthy volunteers Z Subhan, I Hindmarch - European journal of clinical pharmacology, 1985 – Springer
    6. Interactions between oxiracetam, aniracetam and scopolamine on behavior and brainacetylcholine G Spignoli, G Pepeu - Pharmacology Biochemistry and Behavior, 1987 – Elsevier
    7. Profound effects of combining choline and piracetam on memory enhancement and cholinergic function in aged rats RT Bartus, RL Dean, KA Sherman, E Friedman… - Neurobiology of …, 1981 – Elsevier
    8. Novel nootropic drug sunifiram enhances hippocampal synaptic efficacy via glycine‐binding site of N‐methyl‐D‐aspartate receptor S Moriguchi, T Tanaka, T Narahashi… - …, 2013 - Wiley Online Library
    9. Chronic administration of sulbutiamine improves long term memory formation in mice: possible cholinergic mediation J Micheau, TP Durkin, C Destrade, Y Rolland… - Pharmacology …, 1985 - Elsevier
    10. [Studying specific effects of nootropic drugs on glutamate receptors in the rat brain]. II Firstova, EV Vasil'eva, GI Kovalev - Eksperimental'naia i …, 2010 - europepmc.org
    11. Acetyl-L-carnitine enhances acetylcholine release in the striatum and hippocampus of awake freely moving rats A Imperato, MT Ramacci, L Angelucci - Neuroscience letters, 1989 - Elsevier
    12. A systematic review of modafinil: potential clinical uses and mechanisms of action JS Ballon, D Feifel - Journal of clinical Psychiatry, 2006 - josephmatta.com
    13. Proof of efficacy of the Ginkgo biloba special extract EGb 761 in outpatients suffering from mild to moderate primary degenerative dementia of the Alzheimer type or multi-infarct dementia. Kanowski S, Herrmann WM, Stephan K, Wierich W, Hörr R. Phytomedicine. 1997 Mar;4(1):3-13. doi: 10.1016/S0944-7113(97)80021-9.
    14. Pharmakopsychiatr Neuropsychopharmakol. 1977 Mar;10(2):49-56. A double blind investigation of piracetam (Nootropil) vs placebo in geriatric memory. Abuzzahab FS Sr, Merwin GE, Zimmermann RL, Sherman MC.
    15. A Phase II Randomized Clinical Trial of a Nutritional Formulation for Cognition and Mood in Alzheimer's Disease. Remington R, Bechtel C, Larsen D, Samar A, Doshanjh L, Fishman P, Luo Y, Smyers K, Page R, Morrell C, Shea TB.
    16. [Effects of the association of sulbutiamine with an acetylcholinesterase inhibitor in early stage and moderate Alzheimer disease]. Ollat H1, Laurent B, Bakchine S, Michel BF, Touchon J, Dubois B. Encephale. 2007 Mar-Apr;33(2):211-5.


Commentaires

  • Lewis Goudy 16-06-2017 20:10:34

    The prohibition on vendors providing information regarding their products led in the US to the absurd result of walnuts being classified as a drug.


Ajouter commentaire

Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.