EncyclopédieLa culture des champignons

La saison de culture a commencé ! Recevez une graine Dutch Passion Auto Mazar gratuite avec votre commande de graines.

Azarius

  • $

$ 0, -

0,00 $US

La culture des champignons - Encyclopédie

Voir menu Masquer menu

La culture des champignons

1 Commentaires

Introduction

Il existe plus d'une centaine de champignons qui contiennent de la psilocybine. Ils poussent à travers le monde entier, mais étrangement, ce n'est qu'une découverte récente.

Teonanácatl, ou " champignons sacrés " ont été évoqués par des chroniqueurs espagnols du 16 ème siècle. Les colonisateurs ont accusé la population mexicaine de participer au travail du diable, et ils ont fait leur possible pour éradiquer cette pratique. Avec succès, puisqu’aucun rapport sur les champignons sacrés n'a été fait pendant des années.

Au début du 20 ème siècle, le botaniste américain Safford a conclu qu'ils n'avaient en fait jamais existé : les chroniqueurs avaient dû confondre avec le cactus psychoactif peyote. Certains occidentaux habitant au Mexique n'ont pas été d'accord, et l'un d'eux a envoyé un échantillon à Harvard, ce qui a inspiré le jeune ethnobotaniste Richard Evans Schultes.

Il voyagea en 1938 à Oaxaca et récolta des échantillons de Panaeolus sphinctrinus et de Psilocybe cubensis. Cependant, ces espèces n'ont attiré l'attention à travers le monde qu'après les recherches de l'amateur mycologue Gordon Wasson et de sa femme Valentina Pavlovna. En 1955, après avoir passé trois vacances d'été à chercher le teonanácatl dans les sommets d'Oaxaca, ils ont finalement réussi et se sont fait inviter à un veleda - une cérémonie de champignons - avec la guérisseuse Maria Sabina.

Le rapport de Wasson dans Life magazine a été lu par des millions de personnes, et, rapidement, Albert Hofmann, l'inventeur du LSD, s'est vu demander d'extraire les ingrédients actifs, qu'il appelle psilocybine et psilocine. Il a alors développé une substance de synthèse pour chacun des deux, avec des analogues. Ces synthétiques ont été accueillis par la psychiatrie expérimentale qui a développé une " thérapie psycho-lytique " pour les humains. Ces substances ne peuvent cependant être obtenues qu'avec des connections académiques.

Au début des années 60, on pense très largement que les champignons à psilocybine ne poussent qu'à Mexico et à Oaxacan où Huautla de Jiménez en a fait un lieu de pèlerinage pour tous ceux voulant expérimenter les effets merveilleux des champignons. Dans les années qui suivirent, on découvrit davantage d'espèces à travers le monde entier. Les gens ont également commencé à expérimenter des techniques pour leurs cultures personnelles. Les premiers guides sont très compliqués et n'ont presque jamais donné de bons résultats.

En 1976, un groupe basé à San Fransisco, incluant les frères McKenna et la femme de Terence Kat Harrison, publie le " Magic Mushrooms Grower’s Guide ". Un livre pour les enthousiastes de la psylocybine sous les pseudonymes de O.T. Oss et O.N. Oeric. Leur méthode - qui utilise une cocotte minute pour stériliser les substrats et des boîtes pour augmenter la récolte - a été ensuite améliorée et distribuée par Psilocybe Fanaticus. Les growkits de l'assortiment d'Azarius utilisent la même technique (avec différents niveaux de difficulté), décrite plus en détail ci-dessous.

Le cycle de vie d'un champignon

Les champignons poussent à partir de spores (les " graines ") qui se répandent à l'ouverture du dessous du chapeau. Dans le bon environnement, les spores se développent en mycélium : une toile de fils blancs qui peut recouvrir une bonne partie du substrat. Le mycélium est un organisme vivant que l'on peut comparer à une plante. Le champignon est le fruit qui s'assure de la reproduction. Une fois mûrs, ils libèrent leurs spores une nouvelle fois, complétant ainsi leur cycle.

La culture des champignons est un peu délicate, car le développement du mycélium craint la contamination. La stérilisation du substrat est donc nécessaire pour assurer un environnement stérile et sain. Après deux semaines à un mois (en fonction de la température et de la taille du substrat) le substrat sera complètement colonisé et il sera temps de changer d'environnement. Pendant l'incubation, le mycélium devrait être conservé dans un endroit sombre et chaud. La floraison nécessite un environnement protégé, mais également de la lumière et de l'air frais. Les premiers champignons seront visibles au bout d'environ deux semaines et deviendront mûrs en 7 jours.

Différentes variétés de champignons magiques

Les variétés utilisées par Maria Sabina sont connues comme Psilocybe caerulescens. Le psilocybe cubensis est le champignon à psilocybine le plus répandu, vu que c'est le plus facile à cultiver à la maison. Il existe en différents sous-types comme Cambodgien, B+, Equateur, Amazonie, Golden Teacher et Koh Samui (Thaï). Ils sont tous différents en formes et apparences.

La puissance des psilocybe cubensis est très variable. Sur un même lot (différents flushes), on a trouvé des concentrations très différentes allant de 0.15 à 1.3 % du poids sec. Le taux de psilocine va de 0.11 à 0.33 % du poids sec. La psilocybine elle-même n'a pas d'effet psychoactif, mais elle se transforme en psilocine (et l'acide phosphorique non-actif) quand elle est absorbée par le corps. D'après Hofmann, une dose moyenne orale de psilocybine serait comprise entre 4 et 8 mg, ce qui correspondrait environ à 2 grammes de champignons secs. Cependant, en raison de sa grande variabilité, il est impossible de prédire le dosage exact de psilocybe cubensis.

On a découvert que les autres champignons avaient des concentrations en psilocybine et en psilocine plus stables. Le psilocybe azarescens est le plus puissant avec 1.78 % de psilocybine et 0.38 % de psilocine du poids sec. Certaines variétés, comme le psilocybe semilanceata, psylocybe pelliculosa et psilocybe mexicana contiennent seulement de la psilocybine. Outre la psilocybine et la psilocine, on a trouvé moins de baecystine et de norbaeocystine dans la plupart des variétés. Leur composition exacte contribue à leurs effets spécifiques.

D'autres variétés contiennent également de la psilocybine, comme les Psilocybe cynanescens, Panaeolus cyanescens, Panaeolus Subbalteatus, Psilocybe baeocystis, Psilocybe stuntzi. Voir également Botanique des champignons psychoactifs

La culture des champignons étape par étape

Ce guide vous conduira à travers le processus de culture des champignons utilisant les Growkit "basic" avec seringue de spores. Si vous voulez partir plus " aux racines " du processus de culture, lisez comment faire une empreinte de spores ou comment faire une seringue de spores. Ce guide fonctionne aussi si vous utilisez vos propres ingrédients.

Ingrédients : Qu'y-a-t-il dans le growkit ?

  • 900 g de vermiculite
  • 220 g de farine de riz
  • 4 boîtes de culture (300ml) avec filtre à air
  • 2 sacs filtrants
  • 4 trombones
  • Paire de gants stériles
  • Masque bouche
  • Manuel d'utilisation
  • Seringue de spores*

*Vous pouvez soit choisir un growkit basic incluant une seringue de spores (3 variétés), soit opter pour le " Basic Ohne " et faire votre choix dans notre grande variété de seringues de spores.

Ingrédients : De quoi d'autre avez-vous besoin ?

  • Clou ou épingle à nourrisse
  • Cocotte minute
  • Alcool (ou autre désinfectant)
  • Ruban adhésif
  • Briquet ou torche
  • Papier aluminium
  • Vaporisateur à eau
Etape 1 Préparer le substrat

Différents types de champignons à psilocybine poussent bien dans différents substrats. Dans la nature, on peut les trouver dans l'herbe, le bois (copeaux) ou le fumier. Les psilocybe cubensis poussent naturellement sur le fumier, ce qui explique probablement leur statut moindre dans le culte mexicain teonanácatl.

A la maison, on utilise généralement du seigle ou d'autres graines (ou un mélange). Le psilocybe Fantaticus utilise du riz brun pulvérisé. Les graines ont mélangées avec de la vermiculite et de l'eau. Différents ratios sont possibles. Pour la culture des sclérotes, on recommande des graines de riz ou d'herbes comme substrat.

Le growkit basic fonctionne avec 220 g de farine de riz, ce qui devrait être suffisant pour remplir 4 petites boîtes filtrantes. Mélangez la farine de riz dans un bol avec 600 g de vermiculite et 300 ml d'eau et mélangez bien.

Utilisez un clou ou une épingle pour percer 4 trous dans le couvercle de chaque boîte. Remplissez les boîtes de culture avec le substrat jusqu'à 1 cm du haut de la boîte. Recouvrez d'une couche de 0.5 à 0.75 cm de vermiculite. Cette couche est appelée "casing" : une méthode qui améliore grandement la récolte en favorisant les échanges d'air. En outre, cette couche agit comme barrière contre les contaminants.



Etape 2 Stériliser le substrat

Fermez les couvercles, mais laissez un des côtés légèrement ouvert, pour libérer la pression. Enroulez les boîtes dans une double couche de papier aluminium.

Il est préférable d'utiliser une cocotte minute pour stériliser les substrats. Une casserole ordinaire devrait également fonctionner (avec un couvercle qui ferme bien), mais elle ne garantira pas l'élimination complète des bactéries.



Mettez les boîtes enroulées d'aluminium dans la cocotte minute. Mettez-les dans le panier qui va avec ou sur une serviette ou un vêtement afin que les boîtes ne touchent pas le fond. Remplissez avec suffisamment d'eau, et laissez chauffer 60 minutes à 121 °C pour stériliser complètement. (augmentez à 90 minutes pour une casserole classique).

Un substrat chaud tuera les spores, alors laissez les boîtes refroidir complètement avant de procéder à l'étape suivante. Ça prendra quelques heures.

Etape 3 Inoculation

C'est la partie la plus risquée du processus. Le mycélium est très sensible à la contamination, alors assurez-vous de travailler dans un environnement propre et désinfecté - par exemple, une salle de bain ou une autre petite pièce que vous pouvez fermer. Ne désinfectez pas seulement votre espace de travail, mais également les outils que vous allez utiliser. Portez des gants et un maque de protection.

Secouez la seringue pendant 5 à 10 secondes pour bien mélanger les spores. Retirez le capuchon de sécurité et chauffez l'aiguille à rouge. Laissez refroidir pendant 15 à 20 secondes.





Vous pouvez désormais retirer le papier d'alu des boîtes de culture. Injectez environ 2 à 3 ml de spores en suspension par boîte de culture, en vous servant des quatre trous préparés plus tôt. Après l'injection, rebouchez les trous immédiatement avec du ruban adhésif.











Etape 4 Incubation

Vous pouvez ensuite placer les boîtes de culture dans un environnement sombre et chaud. L'idéal est une température de 28 °C, mais la température ambiante de la pièce (20 °C) est acceptable. Des températures inférieures ralentiront le processus de croissance. Le mycélium n'est pas capable de pousser en dessous 15 °C.

Les spores ont besoin de deux à quatre semaines pour se développer pleinement en mycélium. Le substrat est complètement colonisé quand toute la surface est recouverte par le mycélium.







D'autres couleurs que le blanc indique la présence de bactéries ou de contaminant fongique. Les boîtes contaminées doivent être abandonnées. On peut faire une exception pour des reflets bleus qui peuvent être le résultat de l'oxydation de la psilocybine. De petits points jaunes sont le résultat de métabolites qui indiquent une croissance lente.





Step 5 Développement des champignons

Pour faire des fruits, le mycélium a besoin d'être exposé à la lumière et à un air frais, alors il est temps de changer d'environnement. Retirez les couvercles des boîtes de culture et placez-les dans un sac filtrant.

Une fois pleinement colonisé, le mycélium est moins sensible à la contamination, mais il est toujours important d'être aussi propre que possible dans les manipulations. Lavez donc toujours vos mains avant d'ouvrir une boîte ou un sac filtrant.

Pendant la croissance, la couche supérieure de vermiculite devrait toujours être humide, mais pas détrempée. Utilisez un vaporisateur pour humidifier la couche de vermiculite et à l'intérieur du sac de temps en temps. L'humidité est en général suffisante losque vous observez de la condensation à l'intérieur du sac.

Placez le sac dans un endroit chaud (20-25 °C) à la lumière, mais pas au soleil ni sur un radiateur. Vérifiez tous les jours et ajoutez de l'humidité si nécesaire. Vous verrez les premières petites têtes apparaître au bout d'une à deux semaines. Ils pousseront rapidement en champignons matures (une ou deux semaines supplémentaires).

Step 6 Récolte

Les champignons poussent en vagues successives et il est préférable de tous les récolter en même temps. (S'il reste quelques petits champignons, il est également possible de les laisser quelques jours de plus.) Le meilleur moment pour récolter est juste avant que les chapeaux ne s'ouvrent et se détachent de la tige. Si vous attendez trop, les champignons libéreront leurs spores, ce qui colorera votre substrat en noir ou violet. Ne vous inquiétez pas si ça arrive, ça n'affectera pas la qualité de vos champignons.

Lavez soigneseument vos mains avec du savon. Ouvrez le sac filtrant et sortez la boîte. Afin de récolter les champignons sans endommager le mycélium, il est mieux de récolter les champignons un par un en prenant la base de la tige avec deux doigts et en tournant tout en soulevant. Essayez de ne pas toucher le substrat lui-même.

Conservés dans un sac papier au frigo, les champignons resteront frais pendant une semaine. Si vous voulez les garder plus longtemps, il faudra les faire sécher, en les répandant par exemple sur du papier essuie-tout avec un ventilateur pour fournir un flux d'air frais constant. Ne les placez pas à la lumière directe du soleil car la lumière déteriore les substances actives. Les champignons sont composés de 90 % d'eau, et c'est pourquoi 100 grammes de champignons frais donnent en général 10 grammes secs.

Step 7 Flush suivant

Une boîte de culture avec mycélium peut produire entre 3 et 5 flushes. (Vous le remarquerez quand le substrat sera épuisé.) Immédiatement après la récolte, vous devriez arroser le substrat une nouvelle fois et remettre la boîte dans le sac filtrant. Répétez les étapes de la croissance et de la récolte.

Différents types de kits de culture

Dans le Easy Growkit le substrat est déjà stérilisé, ce qui signifie que vous pouvez passer les étapes 1 et 2. Le substrat utilisé est du seigle au lieu de la farine de riz. Après incubation , vous devez transférer le mycélium dans une boîte filtrante et le mettre entre des couches de perlite et de vermiculite. Lisez plus sur cette méthode dans notre manuel, que vous pourrez également trouver sur les pages des produits.

Le Ready-to-Grow – tout est dans le nom – est encore plus simple : le substrat est déjà complètement prêt. Tout ce que vous avez besoin de faire est d'ajouter de l'eau et d'utiliser le sac filtrant. Vous pourrez récolter votre premier flush au bout de 2 ou 3 semaines.

Ceux qui veulent récolter plus gros en une fois peuvent utiliser le Growkit Master (1400g), qui contient un sac stérilisé de seigle, de la vermiculite, de la perlite, une boîte de culture et un sac filtrant.

Azarius fournit également des boîtes remplies de riz ou seigle stérilisé, une large gamme d'empreintes et de seringues de spores et tous les utensiles dont vous avez besoin pour cultiver vos champignons. Intéressé par les truffes ? Jetez un oeil à nos kits Ready-to-Grow pour truffes (trois variétés). Pour la culture en extérieur des champignons, utilisez le Psilocybe azurescens spawn bag. En contraste avec le Psilocbye cubensis, le Psilocybe azurescens donne de très bons résultats en extérieur dans un climat du nord de l'Europe.

FAQ

1. Quelle variété de champignons produit la plus grosse récolte ?

Les plus grosses récoltes ont été obtenues avec le Psilocybe cubensis B+. Une boîte de culture de 1200cc produit un maximum de 400 à 600 gr de champignons frais.

2. Quelle variété de champignons est la plus puissante ?

Le Psilocybe azurescens est largement considéré comme le champignon magique le plus puissant avec 1.78 % de psilocybine et 0.38 % de psilocine du poids sec. D'autres variétés poussant sur des copeaux telles que le Psilocybe cyanescens et le Psilocybe subaeruginosa sont également relativement puissantes, ainsi que les variétés qui poussent sur le fumier telles que le Panaeolus cyanescens et le Panaeolus tropicalis. Le Psilocbye semilanceata, qui pousse dans les champs est également considéré comme un champoignon puissant, mais sa récolte est très difficile.

Le Psilocybe cubensis est légèrement moins puissant mais beaucoup plus facile à cultiver, et c'est la raison pour laquelle il est si populaire. Le contenu exact d'alcaloïdes varie beacoup, même d'un spécimen à un autre au sein d'une même espèce.

3. Quelle variété de champignon est la plus facile à cultiver ?

Le Psilocybe cubensis est le plus facile à cultiver et ainsi le plus répandu. Nous recommandons pour les débutants Cambodian, Ecuador, Thai ou Mazatapec. Z-strain est la plus rapide, et Golden Teacher donne en géréral les plus gros champignons (13-20cm).

4. Les différentes espèces ont-elles différents effets ?

Le principal alcaloïde des champignons psychoactifs est la psilocybine, la psilocine et en plus petite quantité la baeocystine et la norbaeocystine. Les quantités et les proportions exactes varient entre les espèces et les variétés. Les autres substances, qui n'ont pas d'effet psychoactif par elles-mêmes, peuvent donner aux alcaloïdes un effet légèrement différent, ce qui peut donner des différences d'effets subtiles entre différentes espèces.

5. Le type de substrat que j'utilise importe -t-il ?

Différents types de champignons à psilocybine fonctionnent bien dans différents substrats. Dans la nature on peut les trouver soit dans l'herbe, le bois (copeaux) ou le fumier. Pour la culture à la maison on utilise en génétral des graines comme le seigle ou la farine de riz. Les truffes (sclérotes) poussent bien sur un substrat de riz ou de graine d'herbe.

6. Pendant combien de temps puis-je garder mon kit de culture ?

Un kit " basic " qui n'est pas encore colonisé peut être conservé longtemps. Retirez simplement la seringue et placez-la au frigo où elle pourra tenir pendant 12 mois. Une fois le mycélium développé (le cas des ready-to-grow), il est mieux de les faire pousser dans le mois. Pour savoir quand un growkit a été conçu, vous pouvez vérifier, la date à l'extérieur de la boîte. Il vaut mieux conserver ces kits au frigo. Si ce n'est pas le cas, la conservation durera un peu moins longtemps.

7. Combien de temps puis-je garder une seringue de spores ?

Une seringue de spores se conserve mieux à une température située entre 2 et 8 °C. On pourra la garder ainsi pendant un an ou plus. En général, les spores peuvent vivre pendant des centaines d'années, mais les changements de lumière et de température peuvent diminuer leur durée de vie. Retirez la seringue du frigo au moins 12 heures avant utilisation.

8. Comment puis-je savoir si un grow kit n'a pas fonctionné correctement ?

Le problème le plus courant dans un growkit non utilisé est qu'il peut sécher. Le mycélium meurt et ainsi il ne peut plus produire de fruits. Il est également possible que votre kit devienne contaminé. Dans ce cas, le kit prendra une couleur particulière et vous pourrez jeter la boîte. Il y a deux exceptions : ne vous inquiétez pas trop au sujet des points jaunes. Ils sont signe que l'incubation prend trop de temps : il faudrait lancer la production des fruits dès que possible. L'oxydation peut également produire des reflets bleus, ce qui n'est pas non plus un problème.

9. Combien de temps avant de récolter mes premiers champignons ?

Après inoculation, il faut 2 à 4 semaines dans un endroit sombre et chaud avant que le substrat soit pleinement colonisé. Vous pouvez ensuite ouvrir le couvercle et placer les boîtes dans un sac filtrant. Les premières têtes commenceront à apparaître au bout d'1 à 1.5 semaines. Vous pourrez récolter vos premiers champignons après 1 à 1.5 semaines supplémentaires. Vous pouvez avoir au total 3 flushes ou plus avec un même kit de culture, avec 2 à 3 semaines pour chaque.

Pour être sûr d'avoir vos champignons dans les temps, commencez votre kit un mois et demi avant la première récolte. Avec le ready-to-grow, votre première récolte sera au bout de 2 ou 3 semaines.

Lecture/ en savoir plus :

-Peter Stafford. Magic Mushrooms. 2003 (1978). Ronin Publishing, Berkeley CA.

-PF Tek. Psylocybe Fanaticus. 2001 Edition (first published 1992).

-Arno Adelaars. Alles over paddo’s. 1999 (1997). Uitgeverij Ooievaar.

-Dale Pendell. Pharmako Gnosis. 2005. Mercury House, San Francisco.

-Richard Evans Schultes, Albert Hofmann and Christian Rätsch. Plants of the Gods. Their Sacred, Healing, and Hallucinogenic Powers. Revised and expanded edition. 1998 (1992). Healing Arts Press, Vermont.

-Mushplanet

-Erowid’s Mushroomvault

-‘How to grow magic mushrooms?’ on YouTube.

-DMT-Nexus: Overview of different Psilocybe-Species and Strains

-Photo gallery of psilocybin mushrooms (on website of mycologist Paul Stamets)

-Online forum and database on magic mushrooms.


Commentaires

  • guizo 31-10-2017 20:15:18

    Je veut devenir producteur de champignion ma famille souffre bocou en RCA


Ajouter commentaire

Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.