EncyclopédieCBD et huile de CBD

Azarius

  • $

$ 0, -

0,00 $US

CBD et huile de CBD - Encyclopédie

Voir menu Masquer menu

CBD et huile de CBD

3 Commentaires

Qu’est-ce que le CBD ?

CBD est le diminutif de cannabidiol et c’est l’un des 60 types de cannabinoïdes que l’on peut trouver dans la plante de cannabis. Le THC est également un cannabinoïde. Le nom complet du THC est tetrahydrocannabinol et cette substance a une influence considérable sur la conscience. Le CBD n’a pas ces effets qui altèrent le conscience, mais il peut être d’une utilité médicale d’après de nombreuses sources scientifiques.

Cannabis sativa plant

Une plante de cannabis.

L’histoire du CBD

La toute première trace de consommation de la plante de cannabis par l’homme remonte à 5000 ans. Des textes anciens chinois décrivent la plante comme un moyen efficace de combattre la malaria, le béribéri, la constipation, les douleurs dues au rhumatismes et aux menstruations. Des textes ayurvédiques d’Inde vieux de 3000 ans mentionnent également la plante cannabis. On trouve même des références à l’huile de chanvre dans l’Ancien et le Nouveau Testament. De nombreuses civilisations anciennes décrivent un usage de la plante, comme les sumériens, les Egyptiens, les Romains et les Grecs.

La possession et l’usage du cannabis a été bannie par les Etats-Unis en 1937, et les gens sont restés sceptiques pendant longtemps concernant les effets du cannabis. Bien entendu, on peut dire que beaucoup de gens le sont toujours aujourd’hui. Il y a quelques dizaines d’années, les gens ont été très intéressés par les effets psychotropes du THC. C’est pour cette raison particulière que les plantes de cannabis ont été cultivées de telle sorte que le taux de THC augmente. Des variétés aux taux de THC extrêmement forts ont ainsi été créées, en général au détriment du taux de CBD.

medical marijuana

Le Docteur Tod H. Mikuriya a publié en 1972 un article intitulé "Marijuana Medical Papers 1839-1972" donnant un aperçu complet de tous les articles scientifiques abordant les propriétés thérapeutiques du cannabis. Cet article ouvre une fois de plus le débat sur la consommation thérapeutique du cannabis. A partir de là, la plante devrait être examinée pour ses effets thérapeutiques de manière plus fréquente.

Le néerlandais Wernard Tanning a introduit pour la première fois le terme « marijuana médicale » en 1994. Tanning a ensuite passé des années entières à essayer de faire légaliser l’huile de cannabis. Il a contribué à la décision radicale prise par le Ministre néerlandais de la Santé, Els Borst. En 2000, le gouvernement néerlandais a décidé que le cannabis ne devait pas être disponible uniquement dans les coffeeshops, afin de donner aux patients un accès aux cultures de cannabis médical contrôlée sans contamination.

Les recherches sur les bénéfices des effets du cannabis se sont poursuivies et tous les cannabinoïdes ont été examinés minutieusement. Les publications mettant en lumière les effets bénéfiques potentiels de l’huile de CBD sont devenues de plus en plus nombreuses à partir de 2000.

Comme le THC est une substance illégale dans la plupart des pays, Israël a développé une plante de cannabis qui contient essentiellement du CBD et pratiquement pas de THC. Cette plante peut seulement être cultivée dans le but de faire de l’huile de chanvre médicinale, qui ne vous rendra pas stoned.

Chimie

CBD cannabidiol chemical structure

La structure du CBD.

Comme nous l’avons dit plus haut, CBD veut dire cannabidiol et fait partie des plus de 60 types de cannabinoïdes que l’on peut trouver dans la plante de cannabis. Le corps humain produit également certains cannabinoïdes. Ils sont appelés endocannabinoïdes. Le CBD et le THC sont similaires à ces substances endogènes. Le CBD peut être administré oralement ou par inhalation, après quoi la substance est absorbée par le corps et se fixe aux récepteurs de cannabinoïdes.

Les récepteurs sont des points du corps où une substance peut adhérer, et qui provoque ensuite une réaction biochimique en mouvement ou en empêche une autre. Considérez-là comme une clé qui rentre dans une serrure. Un agoniste est une substance qui met en place une réaction en mouvement, après s’être fixée sur un récepteur. Comme une clé qui se glisse dans une serrure et ouvre une porte.

Un antagoniste est l’opposé, il empêche une réaction biochimique de se mettre en place. Comme une clé qui rentre dans une serrure mais n’ouvre pas la porte. Mais le trou de la serrure est désormais bloqué.

Comme le CBD se fixe sur le récepteur de cannabinoïdes mais sans déclencher de réaction chimique, il est considéré comme un antagoniste. Le THC se fixe lui-aussi sur le récepteur, mais dans ce cas il provoque une réaction : vous vous sentez stoned ou high. Le THC est un agoniste. Sur cette base, on peut considérer que le THC combiné au CBD ne fonctionnerait pas très bien. Le CBD empêche le THC de faire réagir les récepteurs, ce qui veut dire que vous ne ressentirez pas d’effet.

L’inverse est également vrai. Le CBD semble en fait renforcer l’effet du THC. Cela peut s’expliquer avec la théorie que le CBD rend les récepteurs de cannabinoïdes plus sensibles. Si le CBD disparaît, il faudra alors moins de THC pour déclencher l’effet habituel, ce qui signifie que vous serez high / stoned plus rapidement. La manière exacte avec laquelle le THC et le CBD interagissent n’est pas encore complètement expliquée.

Comment fabriquer votre propre huile de CBD

Pour faire vous-même votre huile de chanvre, vous devez laisser tremper des buds de cannabis enrichis en CBD dans de l’alcool pur pendant quelques jours. Cela permettra aux cristaux de CBD de se dissoudre dans l’alcool. Ce procédé est appelé l’extraction. Vous devez ensuite filtrer l’extrait en faisant couler la mixture à travers un filtre à café ou un bas en nylon. Vous obtenez à ce stade une solution verdâtre.

CBD concentrate

Concentré de CBD.

La dernière étape consiste à chauffer la mixture à une température de 34°C pour que l’alcool s’évapore. Il est déconseillé d’augmenter la température, car des températures trop élevées détruiraient les cristaux de CBD. Avec une évaporation lente, tout ce qui restera sera une huile de chanvre de qualité.

Il est recommandé d’absorber la vapeur d’alcool, car elle peut être utilisée pour plusieurs extractions. Vous économiserez également de l’argent, car l’alcool pur peut être assez cher.

Effets de l’huile de CBD

L’huile de CBD ne vous fait pas sentir stoned, mais on lui rapporte cependant un effet apaisant, qui vous met à l’aise. Pour cette raison, certains pensent qu’elle peut être utile pour les gens qui souffrent d’anxiété sociale. C’est un fort contraste au THC, qui en général n’aide pas du tout à devenir plus sociable.

Certaines études suggèrent que le THC peut déclencher ou renforcer une psychose [2, 6]. On a aussi démontré que le THC affectait de manière négative la mémoire à court terme. Il est intéressant de noter que le CBD améliore les fonctions cognitives [3, 6].

Les effets opposés du CBD et du THC peuvent aussi expliquer pourquoi certains consommateurs de cannabis deviennent paranos en fumant un pétard, alors qu’il ne ressentent pas la même chose quand ils fument du hachich, et cela étant dû au fait que le hach est souvent fabriqué à partir de plantes de pays étrangers, aux taux de THC et de CBD plus équilibrés. Le cannabis néerlandais vient de plantes cultivées depuis des générations, en particulier pour leurs taux de THC élevés, et contenant en général très peu de CBD.

Des taux élevés de THC rendent en général plus lent, moins productif et moins social. C’est pourquoi certains préfèrent le hash d’import, qui contient suffisamment de CBD pour contrecarrer les effets négatifs. C’est l’exemple parfait qui montre que l’interférence de l’homme avec la nature ne conduit pas toujours à un meilleur produit. Parfois nous brisons la formule gagnante !

Combiner l’huile de CBD avec d’autres substances

Le cannabis des coffeeshops néerlandais n’est pas équilibré en raison des breeders qui cherchaient avant tout dans le passé des taux de THC élevés. Quelques gouttes d’huile de CBD aident à contrecarrer les éventuels effets paranoïaques du cannabis néerlandais. L’huile de CBD en combinaison avec un joint a donc un effet bénéfique.

En théorie, l’huile de CBD peut aussi être utile quand on trippe sous champignons ou LSD. Aucune recherche n’a encore été faite au moment où nous écrivons cet article, mais si l’on considère les propriétés du CBD, il peut largement aider à réduire les montées de bad trip.

Dosage du CBD

Le CBD peut être pris en gélules ou sous forme d’huile (wax ou liquide). Il est difficile de définir un dosage de départ, nous recommandons donc aux utilisateurs de commencer doucement, en prenant une seule gélule ou une petite goutte d’huile avant de voir l’impact que ça a. Si vous réagissez positivement à votre test, vous pouvez augmenter progressivement le dosage et déterminer quel dosage vous donne l’effet recherché.

Il est également possible d’inhaler le CBD, en utilisant un vaporisateur qui chauffera (mais ne brûlera pas) l’huile, libérant un nuage de vapeur. Veuillez noter que tous les vaporisateurs ne sont pas adaptés à la vaporisation des huiles, alors si vous voulez essayer la vapeur de CBD, vérifiez d’abord que votre vaporisateur est capable de vaporiser des huiles et des wax. L’avantage de la vaporisation est que l’effet se ressent immédiatement, donc il est plus facile de trouver le dosage correct.

Vaporisation

Ces dernières années, une nouvelle façon de consommer du CBD a gagné en popularité : l'ingestion par vaporisation. Dans ce cas, le CBD est consommé avec des e-liquides contenant du CBD, vaporisés dans des cigarettes électroniques ou avec un vaporisateur hybride. Beaucoup d'utilisateurs préférent cette méthode à l'ingestion orale, avant tout à cause du goût. L'huile de CBD a souvent un goût pas très bon (un peu un goût d'herbe verte) contrairement aux e-liquides, qui ont souvent de bons arômes (de cannabis). En outre, la vaporisation de CBD est plus efficace que l'ingestion orale.

L'ingestion orale réduit la bio-disponibilité (pourcentage d'un composant actif - dans ce cas, le CBD - qui passe dans le flux sanguin) de la substance de 15 pour-cents. En avalant de l'huile ou des gélules de CBD, celui-ci passe par le foie. Le foie absorbe et détruit la majorité du CBD avant qu'il ait la chance de passer dans le flux sanguin.

Par contre, le CBD vaporisé n'a pas besoin de passer par le foie vu qu'il passe par les poumons. Une fois dans les poumons, il peut passer directement dans le flux sanguin. Pour cette raison, la biodisponibilité du CBD vaporisé est de 50 à 60 pour-cents. Dans certains cas, le CBD vaporisé est quatre fois plus efficace que celui qui a été ingéré. En outre, le trajet qu'il doit faire pour aller jusqu'aux poumons est moins long. Les effets se font donc ressentir 30 à 60 minutes plus tôt que lors de l'ingestion.[13]

Effets secondaires

Il n’y a eu jusqu’à ce jour aucune mention d’effet secondaire du CBD. Des doses extrêmement fortes peuvent provoquer des douleurs d’estomac, mais c’est un phénomène qui ne se produit pas avec les doses faibles et normales. L’overdose est impossible, à moins que vous n’arriviez à verser un litre d’huile dans le compartiment (une quantité qui rendrait l’huile d’olive également dangereuse). L’huile de CBD peut être relativement chère, il y a donc peu de chances que vous en ayez une suffisamment grande quantité ou que vous soyez capable de consommer assez pour faire véritablement une overdose.

Comme avec toutes les substances, il peut y avoir exception à la règle. Certaines personnes peuvent développer une réaction allergique à l’huile. C’est pourquoi nous recommandons de toujours commencer avec de petites quantités (1 goutte). Si des effets secondaires doivent survenir, ils seront alors minimes.

Merci de noter qu’au moment de l’écriture de cet article, la consommation d’huile de CBD est un phénomène relativement récent et que davantage de recherches sont nécessaires pour comprendre pleinement comment elle fonctionne et s’il peut y avoir des risques d’effets secondaires à long terme. Comme toujours, soyez sage et consommez de manière responsable. Consultez notre guide sur la consommation des psychédéliques en toute sécurité pour davantage d’informations.



Commentaires

  • Dolorès 22-04-2016 11:05:52

    Merci pour vos conseils afin de fabriquer soi-même son huile de CBD ,car quand on souffre de fibromyalgie et arthrose ,on est amené à en consommer régulièrement en petites doses ,3 gouttes par jour ....seulement le flacon de 10 mll est vite vidé.
    Cependant, j'ai peur de la faire moi même cette huile de faire erreur ,je préfère en trouver une de qualité mais d'un prix abordable, car mes revenus sont modestes,très modestes
    Merci encore pour vos conseils ,je ne connaissais pas votre site.
    Cordialement

  • Thefamousbicycleride 23-06-2016 19:53:21

    I split an ~400u tab with someone and I was feeling nervous and nauseous so took a good dose of cbd oil sublingually. The other person had amazing visuals, I had practically none.

  • granny 03-05-2018 07:15:43

    I took cbd oil (2 drops under the tongue) for 1 week I receive a severe throat burn from it. it has been almost 3 months now & it's not getting better. I have been to 2 doctors & had some expensive meds. I don't know what else to do.


Ajouter commentaire

Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.