EncyclopédieLa « Guerre contre la drogue »

Azarius

  • $

$ 0, -

0,00 $US

La « Guerre contre la drogue » - Encyclopédie

Voir menu Masquer menu

La « Guerre contre la drogue »

1 Commentaires

Qui a commencé la guerre ?

La Guerre contre la drogue est une guerre qui, un peu comme la « Guerre contre le terrorisme », ne pourra jamais être gagnée. Le terme « Guerre contre la drogue » a été utilisé la première fois par le Président Richard Nixon en 1971, mais il n'était très certainement pas le premier à faire campagne contre la liberté de consommer du cannabis ou d'autres substances psycho-actives. Un autre exemple connu est celui d'Harry Anslinger, à l'époque à la tête du Bureau Fédéral des Narcotiques, qui pris particulièrement le cannabis pour cible.

La Guerre contre la drogue est menée contre toutes les drogues à l'exception du tabac et de l'alcool, qui à la place sont régulés et taxés. Dans la Guerre contre la drogue, aucune distinction n'est faite entre les drogues addictives et non-addictives, ou les drogues dangereuses ou inoffensives, ou encore si c'est pour des raisons d'évasion ou d'expansion de la conscience. Nancy Reagan a encouragé les adolescents à « juste dire non » à toutes les drogues, en particulier celles qui ne sont pas taxées ou vendues par les groupes pharmaceutiques. Sa campagne a échoué lamentablement, laissant les gens continuer la consommation d'alcool, de tabac et de médicaments.

Prévention des risques

Une meilleure approche, soutenue par la plupart des consommateurs de drogues, est la prévention des risques. Cela peut être fait à travers une éducation honnête, en utilisant des seringues propres, ou par exemple en laissant des entrepreneurs ouvrir des dispensaires, afin que les consommateurs n'aient pas besoin d'obtenir leurs substances de dealers de drogues (l'exemple parfait est celui des « coffeeshops » aux Pays-Bas où toute personne majeure peut obtenir quelques grammes de cannabis).

Les défenseurs de la Guerre contre la drogue ne se soucient en général guère de la prévention des risques, et ne se rendent pas compte que leur « guerre » fait beaucoup plus de dégâts que les drogues elles-mêmes. En particulier aux États-Unis, où les prisons débordent de prisonniers incarcérés à cause de la drogue. Le futur de nombreux jeunes étudiants a été gâché parce qu'ils ont été pris avec un unique pétard.

La Guerre contre la drogue est un échec

En 2011, une commission autoproclamée de 19 membres, dont le Secrétaire Général des Nations Unies Kofi Annan, le Président du Mexique Ernesto Zedillo, l'ex-Président du Brésil Fernando Henrique Cardoso, le Président colombien Cesar Gaviria, ainsi que le Président de la réserve fédérale américaine Paul Volcker et le Premier Ministre grec George Papandreou a statué : « LA GUERRE CONTRE LES DROGUES A ECHOUE ». Le groupe était également composé des écrivains latino-américains Carlos Fuentes et Mario Vargas Lliosa, le chef de la Police étrangère européenne Javier Solana, et Georges Schultz, Secrétaire d'État américain.

En 2010, le gouvernement fédéral américain a dépensé plus de 15 billions de dollars dans la Guerre contre la drogue, un montant d'environ 500 $ par seconde.

Ces dernières années, de nombreux pays ont modifié leurs lois concernant la drogue, notamment au Portugal, en Tchécoslovaquie et au Pérou, qui ont dépénalisé la possession de petites quantités de plusieurs substances. Malheureusement aux Pays-Bas, un Pays très progressiste depuis un long moment, les choses n'ont fait qu'empirer.



Commentaires

  • bb 25-03-2017 16:09:47

    Czechoslovakia no longer exists. It split after Velvet Revolution in early 90's. As far as I know the drug law has not changed in Slovakia


Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.