EncyclopédieSida Cordifolia

Azarius

  • $

$ 0, -

0,00 $US

Sida Cordifolia - Encyclopédie

Voir menu Masquer menu

Sida Cordifolia

1 Commentaires

Qu'est-ce que la Sida Cordifolia ?

Sida cordifolia est de la même famille que MaHuang (éphédra) et est originaire d'Inde où elle fut utilisée dans la médecine ayurvédique depuis au moins 2000 ans. Comme l'Ephedra, elle contient de l'éphédrine, mais en plus petites quantités. L'éphédrine est généralement utilisée pour améliorer les performances sportives et est un très bon énergisant.

Botanique

Sida cordifolia est une plante herbacée de la famille des Malvacées, elle est originaire de l'Inde, on la trouve également au Cambodge et au Sri Lanka. Les feuilles sont en forme de coeur avec une seule feuille à chaque noeud. Les fleurs sont produites au niveau des extrémités en croissance et sont de couleur jaune.

Chimie

Comprenant de l'éphédrine (1%), des phytostérols et du nitrate de potassium.

Effets

L'éphédrine (EPH) est similaire à la structure des dérivés synthétiques d'amphétamine et de la méthamphétamine. L'éphédrine est couramment utilisée comme stimulant, ou inhibiteur de l'appétit et de la concentration.

L'éphédrine est une amine sympathomimétique - son principal mécanisme d'action repose sur ses actions directes et indirectes sur le système adrénergique, qui fait partie du système nerveux sympathique ou SNS. Les effets cliniques prédominants sont causés par l'engagement avec le système nerveux sympathique due à l'éphédrine qui ne traverse pas la barrière hémato-encéphalique ou plutôt, elle ne le fait pas de manière très efficace (pour qu'elle le soit il faudrait utiliser des modes d'action similaires qui incluraient l'amphétamine et la méthamphétamine).

L'éphédrine augmente l'activité post-synaptique des récepteurs noradrénergiques en activant directement les post-synaptiques un des récepteurs ß-et-récepteurs, mais la plus grande partie de ses effet vient des neurones pré-synaptiques qui est incapable de faire la différence entre l'adrénaline ou la noradrénaline réel de l'éphédrine. L'éphédrine, mélangé avec la noradrénaline, est transporté à travers la recapture de la noradrénaline complexe et conditionnée (avec la noradrénaline réelle) dans des vésicules qui se trouvent au terminal d'une cellule nerveuse.

Comme un alcaloïde, une petite quantité d'éphédrine dans une vésicule noradrénaline diminue le pH global de la vésicule. L'effet de l'éphédrine augmente le nombre de vésicules libérés au cours de chaque action potentielle et éventuellement prolonge la période pendant laquelle la noradrénaline a la possibilité d'avoir un effet sur l'après-neurone synaptique en vertu du fait que la recapture complexe doit traiter de la noradrénaline et de l'éphédrine, un processus de longue durée.

Le mécanisme d'action de l'éphédrine sur la neurotransmission dans le cerveau est large. Son action, comme pour celle d'un agoniste des récepteurs dans la plupart des grandes noradrénaline et de sa capacité à augmenter la libération de la dopamine et dans une moindre mesure, de la sérotonine par le même mécanisme que celui expliqué ci-dessus pour la noradrénaline, est présumé avoir un rôle majeur dans son mécanisme d'action.

En raison de la capacité de l'éphédrine pour potentialiser la neurotransmission de la dopamine, il est supposé avoir des propriétés addictives par certains chercheurs. La capacité à potentialiser l'activité de la sérotonine et de la noradrénaline est cliniquement pertinente, mais n'est pas pensée pour contribuer à la possibilité d'abus.

Avertissement

L'éphédrine peut causer l'insomnie, la nervosité, des problèmes de cœur et d'hypertension artérielle. Ne prenez jamais de Sida Cordifolia si vous avez une maladie de cœur, si vous souffrez d'hypertension ou si vous êtes diabétique ou enceinte. Ne pas combiner de médicaments contre l'asthme ou des inhibiteurs de MAO comme les anti-dépresseurs ou le Yohimbe avec la Sida cordifolia.

Cet article est tiré de la page suivante :

Sida cordifolia



Commentaires

  • frankish 09-06-2014 20:38:14

    Sida cordifolia : "Comprenant de l'éphédrine (1%)" : Autant !? Mais dans quelle(s) partie(s) de la plante et sous quelles conditions climatiques..? Après quelques lectures sur le web (informations erronées?), je croyais que la plus forte concentration se trouvait dans les graines, mais n'allait tout de même pas jusqu'à "1%" (mais presque 3 fois moins que 1% si les informations du web sont justes) : ce qui la rend moins dangereuse que les Ephedra chinoises et plus facilement utilisable, bien que tout peut être dangereux ; même des huiles essentielles ou des plantes vendues librement en pharmacie, surtout certaines huiles essentielles que des personnes imaginent être des remèdes sans risques..!
    Comme il est écrit dans ce résumé, cette plante fait bien partie de la Famille des Malvaceae mais n'est pas "de la même famille que l'Ephedra" comme il est aussi écrit (ceci est faux d'un point de vue Systématique, en Botanique).
    Cette plante possède d'autres propriétés que celles énoncées. Elle aurait, entre autres, une action bronchodilatatrice, analgésique, antipyrétique, hypoglycémiant, anti-inflammatoire, diurétique, etc... (liste non exhaustive !). On devrait aussi logiquement supposer, du fait de la présence de phytostérols, de ses effets hypocholestérolémiants. Elle aurait aussi des effets anti-oxydants et régénérateurs du foie. Des recherches seraient en cours pour déterminer l'activité d'un de ses alcaloïdes et son efficacité sur certains cancers.
    Les applications thérapeutiques de Sida cordifolia seraient donc très nombreuses.

    AZARIUS : A quand des graines de S. cordifolia ou rhombifolia en vente et ce en ligne ? - si la loi des Pays-Bas vous le permet bien-sûr, graines ou autres parties de la plante.

    Cordialement


Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.