EncyclopédieCocaïne

Recevez gratuitement 1 graine avec votre commande de graines | Voir les graines de cannabis

Azarius

  • $

$ 0, -

0,00 $US

Cocaïne - Encyclopédie

Voir menu Masquer menu

Cocaïne

1 Commentaires

Qu'est-ce que la Cocaïne ?

La cocaïne est un stimulant naturel dérivé du système nerveux central extrait et raffiné par la plante de Coca cultivée principalement dans la région andine d'Amérique du Sud. La cocaïne est généralement sous forme de poudre blanche au goût amer et engourdissement. Il est le plus souvent insufflé (sniffée), mais elle peut aussi être injectée et utilisée par voie orale.

Histoire

Durant l'époque précolombienne, la feuille de la coca était officiellement réservée à la royauté Inca. Les Autochtones utilisaient la coca à but mystique, religieux, social, alimentaire et médicinale. Les Coqueros exploités ses propriétés stimulantes pour conjurer la fatigue et la faim, améliorer l'endurance, et pour son sentiment de bien-être qu'elle procure. La Coca a d'abord été interdit par les Espagnols.

En 1551, l'évêque de Cuzco interdit l'utilisation de la coca sous peine de mort parce qu'elle était vue, par l'Eglise, comme « un agent du diable ». Le célèbre artiste catholique orthodoxe du 16ème siècle, Don Diego De Robles a déclaré que « la coca est une plante que le diable a inventé pour anéantir les indigènes ». Mais les envahisseurs ont découvert que sans ce "cadeau des dieux", les indigènes pouvaient à peine travailler dans les champs - ou dans les mines d'or. Alors l'Eglise à cultiver elle-même cette plante. Les feuilles de la coca ont été distribuées trois ou quatre fois par jour aux travailleurs durant de brèves pauses.

Une fois de retour, les espagnols ont introduits la coca en Europe. Il se peut même que Shakespeare en a fumé - et par inhalation. La plante de coca est périssable et se transporte mal. Pourtant la coca a été présentée comme "un élixir de vie". En 1814, un éditorial dans le magazine Gentleman a exhorté les chercheurs à commencer l'expérimentation afin que la coca soit utilisée comme "substitut à la nourriture de sorte que les gens puissent vivre un mois, sans manger ..."

L'ingrédient actif de la plante de coca a été isolé pour la première fois par le chimiste allemand Friedrich Gaedcke en 1855, il l'a nommé «Erythroxyline". Albert Niemann décrit un procédé de purification amélioré pour sa thèse de doctorat ; il l'appela "cocaïne".

Sigmund Freud, décrit la cocaïne comme une drogue magique. Freud a écrit un chant de louange en son honneur, et il a pratiqué une vaste auto-expérimentation. Pour Sherlock Holmes, la cocaïne était « tellement stimulante et clarifiant pour l'esprit ». Robert Louis Stephenson a écrit L'Étrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde pendant une période de six jours sous cocaïne. L'intrépide et populaire aventurier Ernest Shackleton a exploré l'Antarctique aidé par des comprimés de Forced March.

Les médecins distribuaient de la cocaïne comme un antidote à la dépendance de la morphine. Malheureusement, certains de leurs patients ont pris l'habitude de combiner les deux à la fois.

La cocaïne a rapidement été vendue de gré-à-gré. Jusqu'en 1916, on pouvait acheter chez Harrods : une trousse appelée "A Welcome Present for Friends at the Front" (Un cadeau de bienvenue pour nos amis du Front) contenant de la cocaïne, de la morphine, des seringues et des aiguilles de rechange. La cocaïne a été largement utilisée dans les toniques, les remèdes contre les maux de dents et dans beaucoup de médicaments brevetés ; dans les cigarettes de coca "garantie pour soigner la dépression", et sous forme de comprimés de cocaïne chocolat. Des produits comme le Ryno's Hay Fever et Catarrh Remedy ("Quand le nez est bouché, rouge et douloureux") étaient composés de 99,9 % de cocaïne pure. Les consommateurs potentiels ont été informés - par la société pharmaceutique Parke-Davis - que la cocaïne "pourrait s'avérer lâche et rendre le patient insensible à la douleur".

Coca-Cola a été introduit en 1886 comme "un précieux tonique pour le cerveau et un remède pour tous les maux nerveux". Coca-Cola a été promu comme une boisson de tempérance "offrant les vertus de la coca sans les vices de l'alcool". La nouvelle boisson est revigorante et populaire. Jusqu'en 1903, une portion typique contenait environ 60 mg de cocaïne. Vendu aujourd'hui, il contient encore un extrait de feuilles de coca. La Coca-Cola Company importe huit tonnes d'Amérique du Sud chaque année. De nos jours, les feuilles sont utilisées uniquement pour aromatiser depuis que le médicament a été retiré.

L'usage récréatif a été interdit aux Etats-Unis en 1914.

Chimie

Le nom chimique de la cocaïne est ecgonine benzoylméthyle (C17H21NO4). C'est une drogue amère, blanche, inodore et cristalline. Elle induit un sentiment d'euphorie chez le consommateur en bloquant la recapture de la dopamine, un neurotransmetteur du mésencéphale.

Effets positifs

La cocaïne est un puissant stimulant du système nerveux central. Pris en petites quantités (jusqu'à 100 mg), la cocaïne offre généralement au consommateur un sentiment d'euphorie, énergique, elle inhibe et éveille les sens, en particulier la vue, l'ouïe et le toucher. Il peut également diminuer temporairement le besoin de nourriture et de sommeil. Certains utilisateurs trouvent que cette drogue aide à effectuer de simples tâches physiques et intellectuelles plus rapidement, tandis que d'autres peuvent éprouver l'effet inverse.

Ces effets dépendent de la quantité consommait et de la pureté, on estime qu'ils durent de 20 minutes à plusieurs heures.

- Les effets de la cocaïne et du crack durent peu de temps. Ce qui incite à une consommation plus régulière ou à en quantité plus importante. La descente de la coke est désagréable. Vous vous sentez émoussé et agité. La frénésie peut affecter votre humeur pendant plusieurs jours. La gueule de bois se présente ainsi : fatigue, nez bouché ou douloureux, maux de tête, irritabilité, dépression, léthargie et difficulté de concentration. Fondamentalement, un "état ​​de zombie". Souvent, lorsque vous commencez à l'utiliser, ces séquelles sont minimes. Mais ils s'aggravent quand la consommation est régulière.

- La consommation régulière (deux ou trois fois par semaine) amène à une dépendance. Vous aurez toujours ce "buzz", mais vous devrez en prendre plus et plus souvent. De nombreux utilisateurs deviennent compulsif dans leur usage de la cocaïne, ce qui peut mener à une dépendance physique et/ou psychologique.

- Une dose excessive de cette drogue peut être la cause d'hallucinations, de délires paranoïaques, de tachycardie, de démangeaisons et de parasitoses délirant.

Variétés

Le chlorhydrate de cocaïne est la forme reconnue de la cocaïne. Il est très stable et soluble dans l'eau, ce qui le rend idéal pour être insufflé ou injecté.

Le crack est la dénomination que l'on donne à la cocaïne basée. Elle est le résultat de la purification par salification de cocaïne lorsque celle-ci est dissoute par des solvants volatils comme l'éther. Cette méthode de purification est dangereuse, les solvants sont très inflammables. Par conséquent, il existe une autre méthode, qui est bien plus populaire. Pour obtenir le crack, le chlorhydrate de cocaïne est concentré en le chauffant dans une solution de bicarbonate de soude, jusqu'à ce que l'eau s’évapore. Cela produit un petit craquement, d'où le nom de "crack". La cocaïne basée se vaporise à basse température, de sorte qu'elle puisse facilement être inhalée par l'intermédiaire d'un tuyau chauffé.

Usage

Le plus simple pour s'administrer de la cocaïne est de mâcher les feuilles de la plante. Quand elle prise de cette manière, seules de petites quantités de cocaïne circulent dans le sang, elle sera comme un léger stimulant.

Quand on insuffle la cocaïne, l'absorption par les muqueuses nasales est d'environ 80%. La consommation régulière provoque une rhinite permanente et une nécrose de la muqueuse nasale. Avant inhalation, la poudre de la cocaïne doit être divisé en particules très fines. Ceci est un point particulièrement important pour une cocaïne de grande pureté, car elle tend à être plus humide et forme des "morceaux", qui réduisent l'efficacité de l'absorption nasale. Certains utilisateurs place une petite quantité de cocaïne sur leur doigt (traditionnellement le petit doigt) et se le frotte sur leurs gencives, pour ressentir un engourdissement sur la zone ciblée. Les consommateurs le font en général pour relancer les effets.

L'administration par intraveineuse offre les effets les plus puissants et très rapidement. L'injection de la cocaïne produit une montée exaltante, mais l'euphorie passe vite.

La cocaïne basée ou le crack est le plus souvent fumé à l'aide d'une pipe en verre d'environ 6 mm ou parfois bien plus de diamètre. Le crack est placé à l'extrémité de la pipe la plus proche du filtre et l'autre extrémité est placée dans la bouche. Il est ensuite chauffé, sous la chaleur, elle fond, brûle et s'évapore. c'est cette vapeur que le consommateur va inhaler.

Le plus simple pour s'administrer de la cocaïne est de mâcher les feuilles de la plante. Quand elle prise de cette manière, seules de petites quantités de cocaïne circulent dans le sang, elle sera comme un léger stimulant.

Quand on insuffle la cocaïne, l'absorption par les muqueuses nasales est d'environ 80%. La consommation régulière provoque une rhinite permanente et une nécrose de la muqueuse nasale. Avant inhalation, la poudre de la cocaïne doit être divisé en particules très fines. Ceci est un point particulièrement important pour une cocaïne de grande pureté, car elle tend à être plus humide et forme des "morceaux", qui réduisent l'efficacité de l'absorption nasale. Certains utilisateurs place une petite quantité de cocaïne sur leur doigt (traditionnellement le petit doigt) et se le frotte sur leurs gencives, pour ressentir un engourdissement sur la zone ciblée. Les consommateurs le font en général pour relancer les effets.

L'administration par intraveineuse offre les effets les plus puissants et très rapidement. L'injection de la cocaïne produit une montée exaltante, mais l'euphorie passe vite.

La cocaïne basée ou le crack est le plus souvent fumé à l'aide d'une pipe en verre d'environ 6 mm ou parfois bien plus de diamètre. Le crack est placé à l'extrémité de la pipe la plus proche du filtre et l'autre extrémité est placée dans la bouche. Il est ensuite chauffé, sous la chaleur, elle fond, brûle et s'évapore. c'est cette vapeur que le consommateur va inhaler.

Les effets se font sentir presque immédiatement après l'avoir fumé, ils sont très intenses, et ne durent pas longtemps - généralement de cinq à quinze minutes. La plupart des consommateurs voudront en consommer encore pour perpétuer le voyage.

Addiction

La dépendance à la cocaïne est obsessionnelle voire incontrôlable. La Thérapie Cognitivo-Comportementale (TCC) montre des résultats prometteurs. Basée sur douze étapes, les programmes tels que les Cocaïnomanes anonymes (qui a tiré modèle des Alcooliques anonymes) ont un certain succès dans la lutte contre la dépendance. Un vaccin contre la cocaïne est également testé ce qui devrait empêcher aux accrocs de ressentir les effets du manque. Même si des études similaires ont été développées pour un vaccin d'héroïne, elles ont été abandonnées dans les 70.

Des recherches sont donc en cours sur le traitement de la dépendance à la cocaïne plusieurs médicaments et programmes ont été développés.

Avertissements

Le surdosage provoque de la tachyarythmies et une augmentation de la pression artérielle. Cela peut être mortel, surtout si le consommateur a déjà des problèmes cardiaques.

La cocaïne peut conduire à la mort par insuffisance respiratoire, accident vasculaire cérébral, hémorragie cérébrale ou insuffisance cardiaque. La cocaïne est également très pyrogène, parce qu'elle stimule et augmente l'activité musculaire. La perte de chaleur est inhibée par la vasoconstriction intense. Induite par la cocaïne, l'hyperthermie peut provoquer la destruction des cellules musculaires et une myoglobinurie entraînant une insuffisance rénale. Il n'existe aucun antidote pour les overdoses à la cocaïne.

L'abus de cocaïne est associée à un risque, à vie, de crise cardiaque qui est sept fois supérieur à celui des non consommateurs. Pendant l'heure qui suit la prise, le risque de crise cardiaque augmente de 24 fois. Il représente près de 25% des crises cardiaques de la tranche d'âge 18-45 ans

Combinaisons

Alcool : les deux se combinent pour former la cocaéthylène dans le corps, un composé qui augmente l'effet et met davantage l'accent sur le cœur. Ce mélange est la combinaison qui est à l'origine du plus grand nombre de décès.

Amphétamines : combinaison peu probable car les effets sont semblables, pression accrue sur le cœur, une toxicité accrue. Ecstasy : combinaison populaire, sans trop de dangers en plus, mis à part une grosse fatigue.

Héroïne : plus connu sous le nom de "speedball", les deux drogues s'amplifie mutuellement - la cocaïne agit comme un stimulant puissant, provoquant une accélération du rythme cardiaque, mais se dissipe plus rapidement que l'héroïne, ce qui ralentit alors le cœur. En conséquence, votre cœur peut perdre le rythme ce qui augmente le risque d'insuffisance cardiaque. John Belushi et River Phoenix sont morts en prenant du speedball.

La kétamine : une combinaison moderne connue sous le nom CK1, certains clubbers aiment mélanger la coke avec de faibles doses de kétamine, la coke diminue les effets psychédéliques de la K. Il ne faut jamais mélanger quoi quela ce soit avec de grandes doses de kétamine.

LSD : a son propre effet ; ça n'est pas une bonne combinaison. Champignons : pas de dangers supplémentaires

Lorsqu'elle est fumée, la cocaïne est parfois combinée avec le cannabis. Cette combinaison est connue sous le nom de "primo", "hype" ou "woo".

Liens / Infos supplémentaires

Cocaine.org

Lyceaum on cocaine

Cocaine related media articles from Erowid

Cocaine related articles from the Schaffer Library of Drug Policy

The History of Legislative Control over Opium, Cocaine, and their Derivatives

Références

Cet article est tiré des sites suivants :

Dancesafe on cocaine

Cocaine.org

Wikipedia on cocaine

The Gooddrugsguide: effects

The Gooddrugsguide: mixing



Commentaires

  • Gy 02-08-2018 19:29:22

    Peut-on avoir des feuilles de cocaïne ici au Canada


    Merci


Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.