Méphédrone

ency-55-1-1600px-Mephedrone

Qu'est-ce que la méphédrone ?

La Méphédrone (4-méthylméthcathinone ou 4-MMC) est une drogue stimulanta empathogène de la classe des cathinonines, amphétamines et phénéthylamines. Sous sa forme pure, c'est une poudre cristalline blanche, mais elle est également disponible sous forme de pilules ou de capsules. Elle est souvent vendue par les fabricants et les vendeurs comme engrais pour plantes ou sels de bain, pour échapper aux lois sur les médicaments, qui en interdisent la vente.

Elle n'est utilisée par l'homme que depuis récemment, et on en connaît encore peu sur ses effets secondaires à long terme.


Histoire

La méphédrone a été vendue en tant que "drogue légale" pour la première fois en 2007, par la société Neorganics. Début 2008, la méphédrone a été rendue illégale en Israël, où elle était fabriquée. La méphédrone est devenue de plus en plus populaire au Royaume-Uni vers la fin de l'année 2009. 

Avec l'apparition de nombreux vendeurs en ligne, le prix au consommateur a considérablement baissé. Son énorme popularité peut être attribuée en grande partie à l'état du marché de la MDMA et de la cocaïne à l'époque, car leurs prix avaient grimpé en flèche et la qualité était faible. La méphédrone est rapidement devenue l'alternative légale parfaite. Outre la facilité de commande en ligne et la livraison le lendemain, la méphédrone est généralement d'une très grande pureté et non coupée.

Lorsque les médias ont découvert la nouvelle drogue, ils ont réagi par une avalanche d'articles à sensation sur la nouvelle "drogue mortelle" et ont même parlé d'un consommateur qui se serait arraché son propre scrotum. Cette histoire s'est révélée fausse mais n'a pas empêché les journalistes d'y faire référence. Avec toute cette publicité, aussi négative soit-elle, les vendeurs ont vu les ventes de méphédrone exploser.

Mephedrone

Le Royaume-Uni a interdit la méphédrone en avril 2010. Cette décision a fait l'objet de nombreuses critiques car beaucoup pensaient que l'interdiction avait été précipitée en raison de la pression des médias.

Fin 2009, de la méphédrone a été trouvée dans des comprimés d'ecstasy aux Pays-Bas, l'un des plus grands pays producteurs d'XTC au monde. La raison en est le risque réduit pour les producteurs (la méphédrone n'étant pas réglementée) et les similitudes d'effets avec la MDMA.

Après une certaine couverture médiatique en mars 2010, le ministère de la santé néerlandais et l'autorité de contrôle des médicaments IGZ ont informé le ministère de la justice qu'ils considéraient la méphédrone comme un produit non répertorié, rendant sa vente ou sa possession illégale et passible de 6 ans de prison ou d'une amende de 45.000€.

En décembre 2010, la méphédrone a été interdite par l'Union européenne.


Effets

La méphédrone induit un état d'euphorie, un peu comme la MDMA. Les effets de la méphédrone sont souvent décrits comme un croisement entre ceux de la cocaïne et de la MDMA. L'utilisateur se sent énergique, bavard et alerte. Lors d'une séance, la méphédrone peut avoir un goût de reviens-y et beaucoup ont du mal à limiter leur consommation.

Une dose par voie orale dure environ 2 heures, contre environ 1 heure pour une dose par voie nasale.

Une utilisation prolongée et des doses importantes peuvent entraîner des effets négatifs. Des utilisateurs mentionnent des palpitations cardiaques, de la paranoïa et des membres qui deviennent violets et rouges. Parmi les autres effets secondaires, on peut citer les nausées, les maux de tête, les vertiges, la transpiration excessive, le bruxisme (grincement des dents), les saignements de nez et les sentiments de peur. Voici quelques-uns des principaux effets et effets secondaires qui ont été signalés, tous ces effets ne seront pas ressentis par tous les utilisateurs.

La méphédrone peut créer une dépendance chez de nombreuses personnes. Le pic de courte durée et la "descente" qui s'ensuit provoquent une forte envie d'en prendre plus. C'est particulièrement le cas lorsqu'elle est prisée ("snifée"). Une tolérance peut également se développer lorsqu'il en faut plus pour obtenir le même effet.


Utilisation

La posologie varie en fonction du mode d'administration. Une dose orale typique (en capsule ou en "para") se situerait entre 100 et 200 milligrammes. Les effets se font généralement sentir après 15 à 45 minutes, selon le contenu et la constitution de l'estomac. Quand elle est prisée, les effets sont généralement ressentis après 5 à 15 minutes.


Avertissements

En raison de la courte histoire de son utilisation par l'homme, on en sait encore très peu sur la toxicité et les effets secondaires à long terme de la méphédrone. Des éléments de preuve suggèrent que les problèmes de circulation (membres violets) ne sont pas seulement une vasoconstriction, mais quelque chose de plus grave - une vascularite auto-immune. Celle-ci touche un pourcentage assez faible de la population en raison de différences génétiques. Bien que cela ne soit pas confirmé, ceux qui remarquent des ecchymoses ou un bleuissement des articulations devraient arrêter de prendre de la méphédrone.


Combinaisons

En raison du manque de recherche scientifique, il est conseillé de ne pas mélanger la méphédrone avec d'autres substances. La combinaison avec de l'alcool et des stimulants peut augmenter le risque de problèmes cardiaques, car la méphédrone augmente le rythme cardiaque. Il est conseillé aux personnes ayant des antécédents de problèmes cardiaques, circulatoires ou de pression artérielle d'éviter la méphédrone.


Liens / En savoir plus

Synchronium – Mephedrone: The facts
Drugs Forum Mephedrone information


Références

Erowid
Drugscope
Crew 2000 - mephedrone information
The Register on 'Meow madness'
Pill reports - 'Swirl' tablets containing mephedrone
Wikipedia

Image source