<![CDATA[Azarius News]]> http://azarius.fr/news/ The Very Advanced, Utterly Cool, Super Duper Azarius RSS Generator v2.34.445 info@azarius.net (azarius.net) <![CDATA[Hans Plomp : explorateur de l'esprit - 2ème partie]]> http://azarius.fr/news/662/Hans_Plomp___explorateur_de_lesprit_-_2_me_partie/ La semaine dernire, nous avons publi la 1re partie de linterview de l'crivain et pote Hans Plomp (1944). Il a crit avec Gerben Hellinga " Out of your mind " (" Uit je bol " NDLR) en 1994. Dans ce guide pour psychonautes, toutes sortes de substances sont abordes : du khat la cocane en passant par le LSD et l'amanite tue-mouche.

Vous avez test toutes ces substances avant d'crire dessus ?

Plomp : " Oui, on a tout essay. Mme lhrone par exemple. Bien sr avec une telle substance, vous savez l'avance que vous prfrez de pas tre impliqu srieusement. Mais nous nous demandions vraiment comment c'tait.

Il y avait peu d'informations quand nous avons commenc : on trouvait mme rien du tout sur certaines substances. Il y avait seulement le American guidebook, la High Times Encyclopaedia of Recreational Drugs et quelques publications scientifiques. Internet n'existait pas. Avec un groupe d'amis nous avons tout essay et avons dcrit les diffrents effets. "

L'arbre de la connaissance

" Nous avons commenc avec les substances les plus courantes. La premire dition n'tait pas encore trs paisse. Au fur et mesure du temps, le livre s'est complt et il s'est srieusement paissi. A la mme priode apparaissaient des sites comme Erowid. Notre objectif tait cependant diffrent : plus orient culturellement.

Nous avons pens qu'il tait important de montrer que la consommation des substances n'tait pas un phnomne datant seulement des dernires dcennies. a existait depuis des milliers d'annes. C'est en fait le cur des religions. Elles sont dj interdites dans la premire page de la Bible. Quand Eve croque la pomme de l'arbre de la connaissance, on fait visiblement rfrence aux psychdliques ! L'histoire parle d'une culture chamanique prexistante qui a t remplace de force par le christianisme. "

" L'exploration de nouveaux mondes est un peu termine pour moi. Actuellement, je suis plus concentr sur la Terre, sur la vie elle-mme. C'est le plus grand mystre qui soit ! "

D'autres mondes

" Mes parents sont chrtiens, mais a ne m'a jamais intress. Quand j'ai commenc tripper, j'ai commenc accder des mondes qu'on me disait ne pas exister. J'ai dcouvert que d'autres cultures reconnaissaient et expliquaient ces expriences. De nombreuses traditions peuvent vous montrer le chemin : bouddhisme, chamanisme, traditions des temps anciens. Je commenais explorer les autres mondes par diffrents moyens. "

Mdicament ou sacrement ?

" Pour moi, les psychdliques sont essentiellement des outils magiques, que vous pouvez appeler sacrements ou plantes sacres. Dans les cultures traditionnelles, elles sont appeles " la chair des dieux ". Des noms si fascinants mettent en avant les contacts que vous pouvez avoir avec eux.

C'est sr, je pense qu'il ont des proprits mdicinales, mais je suis sceptique quand au fait qu'il faille utiliser la morphine seulement quand on meurt, le cannabis quand on a le cancer ou les champignons magiques quand on souffre de migraines. Si c'est le cas vous pensez ct de quelque chose, je pense. "

Hans Plomp

Comment la socit idale apprhenderait les psychdliques ?

" Je voudrais qu'on rtablisse ces coles du mystre, o les gens peuvent apprendre comment utiliser ces substances. Dans lancien temps, les gens accdaient d'autres dimensions au cours de rituels spcifiques appels les mystres leusiens. De nos jours, c'est quelque chose de similaire qui se passe pendant les crmonies d'ayahuasca.

En gros nous sommes tous des pionniers : nous sommes toujours en train de dcouvrir l'utilit de diffrentes herbes et substances et comment agir face elles. Je pense qu' la fin, c'est le rsultat qui est plus important que la manire de les utiliser : vous pouvez aussi partir en ballade en fort avec des amis, manger des champignons ou des truffes et avoir la plus merveilleuse des expriences. Ou rester la maison couter de la musique, ou dans le silence. "

Avez-vous dj eu une exprience trop extrme ?

" Et bien, il y a eu en effet une exprience qui m'a fait trs peur. Avec la teinture de salvia, en fort dosage. J'tais dans la chambre avec un ami quand un trou s'est soudain form dans le mur. Une voix a dit " entrez ". Et nous entrs dans le trou. On se tenait la main, mais cela n'tait pas autoris : "vous pouvez seulement rentrer seul. " J'ai donc mis ma jambe l'extrieur du trou pour viter d'y tomber !

Heureusement a n'a pas dur longtemps. J'ai trouv a bizarre. J'avais eu des expriences intenses et des trips difficiles, mais il s'agissait de problmes personnels que je devais rgler, ou sur lesquels je devais travailler. La salvia voquait un monde que je ne voulais pas explorer plus en profondeur. "

" C'est le travail des psychonautes : dcouvrir la magie, l'amour et la beaut de la vie. "

Exploration suffisante

" C'est un peu fini pour moi l'exploration d'autres mondes. Actuellement, je me concentre plus sur la Terre, sur la vie elle-mme. C'est le plus grand des mystres qui soit ! Bien sr, il m'arrive toujours de consommer une substance de temps en temps, mais je retourne toujours des endroits que je connais dj.

J'essaie de trouver un moyen de transposer cette sagesse ancienne notre poque. J'aime partager mon point de vue sur mes trips avec les gens. J'aime leur dire que la vie a un sens et que le justice cosmique existe. Que le vie ne finit pas quand on meurt et que c'est juste fantastique : une grande aventure avec beaucoup d'amour et de crativit. "

Qu'est-ce que vous aimeriez transmettre cette nouvelle gnration de psychonautes ?

" Je pense que notre monde a le besoin urgent d'une nouvelle conscience. Nous devons dcouvrir les merveilles de cette plante et ses possibilits. C'est le travail des psychonautes : dcouvrir la magie, l'amour et la beaut de la vie. Je pense que nous construisons la spiritualit des temps modernes. Nous sommes les prcheurs anonymes de notre temps. Si nous prenons conscience de nos capacits, nous pouvons permettre au monde de s'panouir nouveau. "

]]>
Wed, 25 Feb 2015 00:00:00 +0100http://azarius.fr/news/662/Hans_Plomp___explorateur_de_lesprit_-_2_me_partie/
<![CDATA[Hans Plomp : explorateur de l'esprit]]> http://azarius.fr/news/661/Hans_Plomp___explorateur_de_lesprit/ L'crivain et pote Hans Plomp (1944) est l'un des premiers psychonautes nerlandais. Il a publi avec Gerben Hellinga " Uit je bol " (Out of your mind, NDLR) en 1994. Il aborde toutes sortes de substances dans ce guide : du khat la cocane en passant par le LSD et l'amanite tue-mouche.

Avant que des sites tels qu'Erowid soient en ligne, " Uit je bol " tait la plus grosse source d'informations pour les explorateurs nerlandais. Aujourd'hui encore, ce livre est consult par les gens qui veulent savoir quelle substance ils prennent.

Plomb, qui est n et a grandi Amsterdam, a une apparence jeune et dynamique. Son salon est rempli d'objets exotiques du monde entier. Aux murs, des reprsentations de diffrentes traditions religieuses : des ttes de dieux indiens, une femme chaman indigne et deux vtements colors Huichols. Sur le rebord de la fentre, une jolie collections de cacti.

La pluie battant aux fentres, il nous raconte ses voyages, parle de la place que prennent les psychdliques dans la socit et aborde la turbulence cause par le LSD dans la jeunesse des annes 60. Comment est-il entr en contact pour la premire fois avec les drogues psychdliques ?

Magie et mysticisme

" A l'ge de vingt ans, j'tais en relation avec un groupe impliqu dans l'sotrisme : sorcellerie, magie et mysticisme. Aprs la guerre, ces sujets sont rests tabous, vu que les Nazis s'intressaient l'astrologie et la magie noire. Hitler tait pourtant vgtarien.

Nous tions pourtant intresss. Nous avons donc fait des recherches dans les sources d'avant-guerre. Des substances telles que l'opium ou l'amanite tue-mouche taient dj consommes. L'oxyde d'azote est galement trs vieux. Nous exprimentions galement les herbes qui poussent en Europe, comme l'herbe Jimson et Henbane. Ce n'est pas quelque chose qu'on fait pour s'amuser, c'est assez dangereux. Alors quand les autres substances sont arrives, nous avons t les premiers les tester. "

" Nous exprimentions galement les herbes qui poussent en Europe, comme l'herbe Jimson et Henbane. Ce n'est pas quelque chose qu'on fait pour s'amuser, c'est assez dangereux. "

Danseurs de ballet et volant qui fond

" J'ai pris de la mescaline pour la premire fois quand c'tait interdit en 68. Le groupe pharmaceutique Mercks possdait un lot important qui n'avait pas t dtruit. a a fini Amsterdam : tous ceux qui voulaient pouvaient l'essayer.

Nous n'avions aucune ide de ce que c'tait, alors nous en avons pris et nous sommes monts dans la voiture d'un copain. Le toit tait ouvert et nous sommes partis faire un tour. Jusqu'-ce-que le volant commence fondre dans ses mains !

Nous avons regard dehors. Il y avait un agent de la circulation, mais pour nous c'est comme s'il excutait un ballet de danse. On avait jamais vu une chose pareille ! Nous avons donc avanc pour avoir une meilleure vue. Le flic lui non plus ne comprenait pas ce qui se passait. Le terme " high " n'tait pas encore connu. Il renifla, mais non, nous n'avions pas bu d'alcool. " Circulez, circulez " nous-a-t-il dit alors.

Hans Plomp

Bad trips

" Peu de temps aprs, le LSD est arriv Amsterdam, des gouttes sur des morceaux de sucre. Encore une fois nous n'avions aucune ide de ce que c'tait, mais les Beatles et les Rolling Stones en avaient consomm, alors pourquoi pas ? Et tout le monde s'est mis tripper. A la maison, simplement, avec des amis. C'tait pourtant assez puissant ! Certains ont flipp et ce sont retrouv chez les fous.

Personne ne savait exactement quoi s'attendre. Imaginez que vous preniez du LSD et que vous ralisiez soudain que le monde est fou ! Le monde ordinaire, je veux dire : c'tait l'poque de la bombe atomique, et si vous voyez l'image un peu plus grossie... Certains taient compltement retourns. Heureusement, avec certains de mes amis, nous trouvions les trips essentiellement marrants."

Capacits chamaniques

" Ils ont rapidement conclu que c'tait nous qui tions dangereux, et non ces autorits jouant avec le nuclaire ! Bien sr c'tait risqu, et il y a eu des accidents. On en connat bien plus sur les dosages aujourd'hui, on peut lire des informations avant de prendre des substances, et on sait que les conditions personnelles sont importantes. Nous ne savions rien de tout a !

Je dis toujours : vous ne devriez jamais prendre quelque chose si vous avez une hsitation ou toute crainte. Je pense en fait que ces substances puissantes sont uniquement adaptes au gens qui, disons-le ainsi, ont des capacits chamaniques. Elles peuvent vous aider atteindre l'veil. Mais vous devez tre capable de faire face aux forces qu'elles invoquent. Si vous n'tes pas assez fort, la mditation pourrait vous correspondre mieux. "

" Je pense en fait que ces substances puissantes sont uniquement adaptes au gens qui ont des capacits chamaniques."

Provos

A la mme poque environ, la fin des annes 60, le mouvement Provo a commenc merger Amsterdam. Plomp y tait impliqu. A quoi ressemblait le monde ce moment-l ? " C'est difficile imaginer, mais dans ma jeunesse, il y avait vraiment rien faire. Il y avait peine contact entre les jeunes. Cela a chang avec ma gnration : des rassemblements spontans se sont drouls dans les rues. C'est de l qu'est n le mouvement Provo.

Certains sont devenus politiquement actifs, d'autres ont ouvert des boutiques ou ont cultiv des lgumes bio. Il n'y avait avant a aucune forme de conscience environnementale. Les gens ont commenc s'intresser l'inde, aux indignes, aux chamans. Ils ont commenc couter diffrents types de musique, de diffrentes varits. Avant on ne mangeait que du ragout ! C'tait galement les dbuts de la rvolution sexuelle. "

La guerre des drogues

" Cette priode a dur entre cinq et huit ans. Les costard-cravates ont ensuite repris le pouvoir. Les psychdliques ont t interdits les uns aprs les autres. On lisait peine mes livres ou en discutait : si un joint tait impliqu dans une histoire hollandaise, alors a ne comptait mme plus. "


La semaine prochaine : suite de l'interview, dans laquelle Hans Plomp nous en dira plus sur la conception de " Uit je bol " et sur le rle des psychdliques dans la socit.

]]>
Wed, 18 Feb 2015 00:00:00 +0100http://azarius.fr/news/661/Hans_Plomp___explorateur_de_lesprit/
<![CDATA[Aimez votre amour avec les herbes d'amour]]> http://azarius.fr/news/659/Aimez_votre_amour_avec_les_herbes_damour/ L'amour est dans l'air, ou au moins, il devrait, avec l'arrive grands pas de la Saint Valentin ! Vous avez besoin d'aide pour pimenter votre vie amoureuse ? Azarius est l pour vous aider ! Jusqu' la Saint-Valentin (incluse), toutes nos herbes d'amour sont - 15 %.

Notre top 3


1. Le th calin

Oubliez les dners aux chandelles. Une tasse de th n'est-elle pas bien plus romantique ? Posez-vous dans le canap avec votre bien-aim(e) et laissez nos infusions rchauffant les curs faire le reste. Le SLICE Jo-Burg High est fait pour tre partag. Il contient du dadda sauvage (Leonotis leonurus), connu pour ses effets apaisants et euphorisants, et de la damiana (Turnera diffusa), un aphrodisiaque efficace.

Notre Aphrodite mix - tout est dans le nom - augmentera lui aussi le nombre de papillons dans votre ventre.

2. Sensations sensuelles dans tout le corps

Certains aphrodisiaques sont uniquement pour les hommes, la Catuaba, par exemple, est pour les deux. Elle stimule l'activit sexuelle et renforce la libido en stimulant l'afflux sanguin dans les parties gnitales. La Catuaba peut renforcer et prolonger l'rection, elle augmente l'excitation sexuelle et donne des orgasmes plus puissants.

La peau et les partie gnitales deviennent plus sensibles, alors assurez-vous d'tre au bon endroit avec la bonne personne avant d'ingrer cette boisson magique d'Amazonie ! Utiliser en th ou en teinture.

3. Ce que connat Ali pour hommes uniquement

En Asie du Sud-Est, on le connat comme " le truc d'Ali ". a en dit probablement assez. Les recherches ont montr que le Tongkat Ali augmentait les taux de testostrone. Il est utilis traditionnellement pour renforcer la libido et traiter les troubles de lrection.

Ce "viagra asiatique" doit tre bouilli comme un th pendant 30 minutes avant d'tre consomm.

]]>
Tue, 10 Feb 2015 00:00:00 +0100http://azarius.fr/news/659/Aimez_votre_amour_avec_les_herbes_damour/
<![CDATA[Les expériences d'Azarius : kambo 2ème partie]]> http://azarius.fr/news/658/Les_exp_riences_dAzarius___kambo_2_me_partie/ Dans la srie des "expriences d'Azarius", l'un de nos indomptables employs a partag son exprience avec une substance psychoactive ou avec un produit en rapport avec le psychonautisme ou la culture stone. Dans l'pisode d'aujourd'hui : kambo 2me partie : la revanche du kambo.

Ma premire exprience avec le kambo m'avait laiss des sentiments partags. J'avais ressenti des effets vraiment positifs aprs la session. Toutefois, je trouvais que c'tait relativement inconfortable d'tre malade dans un environnement non familier. En outre, j'avais certaines rserves par rapport au "chaman". Il chantait merveilleusement bien, mais il avait galement reconnu qu'il n'avait particip lui-mme qu' une vingtaine de crmonies avant de dcider de mener les sessions lui-mme.

En gros, il n'avait pas vraiment reu d'entranement spcifique et se contentait de copier un autre "chaman", qui n'avait srement pas suivi d'entranement non plus. Je me questionnais sur la valeur d'une telle crmonie, qui m'avait cot cinquante euros.

Mon petit-ami et moi avions peu d'intrt pour le rituel, mais nous avons eu envie de ressayer le kambo pour ses effets curatifs. Nous avons donc dcid de commander le kambo directement en ligne. Il est arriv au bout d'une semaine. Avec cinquante euros, nous avions assez pour dix sessions : a aidait clairement rduire les cots !

Phyllomedusa bicolor kambo frog

A l'aventure, et au-del

Deux jours plus tard, nous tions prts pour l'aventure. a a t plus difficile que prvu parce que je n'ai pas os faire moi-mme les trous dans ma peau. Mon copain a commenc le premier.

Assez effraye, je le regardais brler sa peau sans aucune hsitation. Ensuite a a t mon tour. J'essayai plusieurs fois mais abandonnai trs vite. J'avais trs peur !

a a dur un moment. Mon copain a fini par tre agac : je ne devais pas me plaindre autant. Il commena manipuler le kambo ostensiblement. Je ralisais que j pleurnichais que et aprs plusieurs iunspirations profondes, je plantai le bton brlant dans mon bras, pour le retirer immdiatement. a faisait extrmement mal. Le rsultat tait un trou minuscule.

J'tais vraiment dcourage mais je voulais vraiment le faire. J'ai donc serr les dents et j'ai ressay quelques fois encore. Le rsultat : dix petis trous de brlure. a devrait suffire.

Application du kambo

Maintenant mon copain voulait appliquer le kambo, mais la substance tait solide. Comment le "chaman" avait fait a dj ? Son kambo n'tait-t-il pas liquide ? La substance que nous venions d'acheter tait-elle vraiment du kambo ? Peut-tre qu'il avait prim et donc avait durci ?

On en avait aucune ide. C'tait moi maintenant qui tait ennuye : je m'tais peut-tre torture pour rien ! Mon copain est rest calme et il est all voir sur internet. La rponse tait simple : il fallait ajouter un peu d'eau. Et en effet le kambo commena se changer en substance glatineuse, exactement comme on l'avait vu faire la dernire fois.

Nous avons appliqu la mixture sur les trous et avons attendu nerveusement. Mon copain a commenc tre nauseux, comme prvu, mais il ne vomit pas. Quoiqu'il en soit, je ne ressentais rien. Aprs une demi heure d'attente, j'tais compltement agace. Dix brlures et tout ce bazar pour rien !

Mon copain savait exactement ce qui n'allait pas ; j'avais retir le bton trop vite et mes brlures taient trop petites. Il me montra son bras : c'est comme a qu'elles devaient tre. Horrifie, je regardai les brlures sur son paule, qui taient en effet beaucoup plus grosses que les miennes. Je dcidais que je serais plus forte la prochaine fois, mais que j'en avais compltement fini avec a pour cette fois-ci.

Dsir brlant

Nous avons rpt l'exprience deux semaines plus tard. Je me suis assise sur le canap et je lui ai laiss faire les brlures cette fois-ci. Il n'a clairement pris aucun risque et aprs une brve torture, je pouvais voir six gros trous sur mon bras. a faisait mal, mais jtais contente que ce soit fait. Maintenant, rien ne pouvait mal se passer.

Mon copain a appliqu le kambo, et cette sensation familire de chaleur, transpiration et nause commenc m'envahir. Aprs quoi je vomis. Quinze minutes plus tard j'tais tendue sur mon lit, extnue mais satisfaite. Aussi effrayante qu'ait t la premire fois et aussi difficile qu'ait t la deuxime, la troisime ft un enchantement. a a valu la peine de ressayer !

En lisant mon histoire, vous devez certainement vous demander : mais pourquoi diable fait-elle a ? La rponse peut vous surprendre : j'ai une maladie chronique pour laquelle la mdecine conventionnelle ne peut rien. Comme beaucoup de personnes dans ma situation, j'ai commenc chercher des solutions alternatives et je suis tombe sur le kambo. Je suis convaincue que le kambo a de nombreuses proprits curatives.

Mes expriences avec la kambo ne vont pas s'arrter l. J'ai l'intention de recourir au kambo sur une priode de quinze jours d'affile ou plus, raison d'_une session par jour. Cela peut sembler extrme, mais ce genre de traitement est recommand par les chamans d'Amazonie pour les troubles comme le mien. Aprs tout, on prend bien des antibiotiques tous les jours sur une priode de plusieurs semaines. Si cela m'a t bnfique, je vous le ferais savoir. Il en va de mme pour les trous si j'arrive enfin avoir le courage de les faire toute seule ;).

Lire davantage

Lire plus sur le kambo dans l'encyclopdie Azarius.

]]>
Thu, 05 Feb 2015 00:00:00 +0100http://azarius.fr/news/658/Les_exp_riences_dAzarius___kambo_2_me_partie/
<![CDATA[Etes-vous le fumeur lambda ?]]> http://azarius.fr/news/657/Etes-vous_le_fumeur_lambda/ Les recherches ont prouv que les prjugs modifiaient le comportement. Mon pre tait policier et a form ses prjugs l'cole de police. Il n'y avait aucun doute pour lui : la loi est l pour nous protger. Rentrer bourr la maison tait normal. Mais pour ce qui est de l'herbe, en revanche... tolrance zro ! Je ne le condamne pas pour a, c'est ce qu'on lui a enseign.

J'avais des problmes de sommeil. Une nuit je me dit qu'une petite herbe pouvait m'aider. J'ouvris la fentre et allumai un joint. Soudain, ma mre entra dans la chambre. Je lchai alors mon joint par la fentre mais lui avouai que j'tais bien en train de fumer. J'allais sans doute recevoir une rprimande pour le fait de fumer, mais au moins le tabac tait lgal. J'avais chapp la crise de justesse.

C'est l que le dtective du foyer familial fit son apparition dans la chambre. Il sentit l'anguille sous roche, et se munit d'une lampe de poche pour sortir la recherche de preuves. Une demie heure plus tard, j'tais appel en bas des escaliers. Je dus alors masseoir en face de lui la table de la cuisine. Entre nous, sur une planche dcouper, avec un couteau ses cts, ma " cigarette ".

Mon pre me demanda si il devait l'ouvrir en deux. Ce n'tait pas ncessaire, et je confessai qu'il y avait essentiellement du tabac, mais aussi un peu d'herbe l'intrieur. Ce qui suivit fut un vritable interrogatoire. Une fois que tout fut expliqu, il brossa un portrait sans mnage de mon futur de consommateur de drogue.

Son sermon a bien dur plusieurs heures. Il en est venu cette conclusion : les fumeurs de ptards perdent leur temps, ils ne font absolument rien et ils sont un fardeau pour la socit.

L'approche de mon pre n'a pas eu l'effet escompt. Il me dit que fumer de l'herbe est quelque chose dont je devrais avoir honte, alors j'appris mieux le cacher. Je cherchais la moindre opportunit, et quand elle arrivait, je fumais comme une locomotive. Force est de constater que j'avais bien peu d'activit constructive.

Je devins trs dou pour le baby-foot, chose que mon pre n'avait pas mentionn dans sa liste. Mais globalement, je correspondais bien au profil du fumeur lambda.

Heureusement, j'ai appris changer mon mode de consommation au cours du temps. Comme prendre quelques lattes juste avant d'entamer une activit. J'appelle a la mthode George Carlin, qui va parfaitement bien avec le vaporisateur Firefly.

Aujourd'hui, je suis moi mme papa. Peut-tre qu'un jour je me retrouverai dans la mme situation que mon pre. Je suis heureux de penser que, quand ce jour arrivera, j'aurai plus lui offrir que ce que l'on peut lire dans les manuels de la police. Mais d'abord je poserai la question, que mon pre a compltement occulte , aveugl par ses prjugs : pourquoi as-tu des problmes de sommeil ?

]]>
Sun, 01 Feb 2015 00:00:00 +0100http://azarius.fr/news/657/Etes-vous_le_fumeur_lambda/
<![CDATA[Les expériences d'Azarius : ma deuxième cérémonie d'Ayahuasca]]> http://azarius.fr/news/656/Les_exp_riences_dAzarius___ma_deuxi_me_c_r_monie_dAyahuasca/ Dans la srie des "expriences d'Azarius", l'un de nos indomptables employs a partag son exprience avec une substance psychoactive ou avec un produit en rapport avec le psychonautisme ou la culture stone. Dans l'pisode d'aujourd'hui, l'ayahuasca, deuxime partie :

Ma premire exprience avec l'ayahuasca n'a pas t si spciale. Comme beaucoup prtendent que leur premire exprience n'a pas t trs intense, je dcidais de refaire un essai.

Six mois ont pass et cette fois-ci le tipi a t chang contre une jolie cabane en bois avec un feu en son centre. Il y a aussi des toilettes. En comparaison avec la premire fois, ces conditions ont l'air bien meilleures. A part le fait que nous soyons maintenant en hiver et qu'il fasse assez froid.

On va pas tripper avec l'ayahuasca ?

Quelques heures aprs notre arrive, nous attendons sur nos matelas dans la cabane que le chaman nous appelle lui. Le gars ct de moi semble assez nerveux. Et soudain, il me regarde en disant : " C'est la premire fois que je prends de l'ayahuasca. D'habitude je prends que de la coke. J'ai essay le LSD une fois, mais c'tait horrible. Je n'aime pas du tout tripper. D'ailleurs, on va pas tripper avec l'ayahuasca, si ? "

Le gars n'est vraiment pas en train de plaisanter et je ne sais pas quoi lui dire. La rponse honnte : " l'ayahuasca va te faire tripper trs fort, plus fort que le LSD ", semble stupide. Heureusement, c'est l que le chaman m'appelle. Rapidement, je me dirige vers lui et prend l'ayahuasca. Alors que je m'assois sur le matelas, le gars ct de moi s'avance, ignorant compltement dans quoi il s'apprte se jeter. En secouant ma tte, je le regarde y aller.

De l'air frais

Une fois que tout le monde a pris le breuvage, le chaman nous dit : " L'ide est de tout laisser aller. Mon assistant et moi, nous allons nous occuper de vous. " Je souponne mon voisin d'avoir pris a au pied de la lettre. Environ quarante cinq minutes aprs l'ingestion, il commence crier, du plus profond de son mal-tre : " AU SECOURS, AU SECOURS, je ne peux pas le laisser aller !!! Aidez-moi, aidez mon go. MON EGO ! " En mme temps il agite ses bras et ses jambes dans l'air, moiti au-dessus de mon matelas. Alors, plus ou moins, je suis chass dehors.

Dehors, je prends une grande respiration. Lentement , le trip commence arriver. Je ne sais pas quoi faire. Il fait vraiment trs froid, mais je n'ai pas envie de retourner dans la cabane. A plus d'un kilomtre de distance, j'entends encore le garon hurler de peur. Malheureusement, je ne me rends pas compte que l'ayahuasca est en train de rompre mon contact avec la ralit. Dans cet tat, je dcide alors de marcher seul dans la fort - alors qu'on est au beau milieu de l'hiver, aux alentours de minuit, et qu'il gle - et de m'allonger sur le sol.

Mort et renaissance

Dans le froid glacial, tout seul, le voyage m'entrane dans les profondeurs sombres et noires de notre existence. J'exprimente alors plusieurs fois la mort, pour me rveiller chaque fois dans un monde noir. Je suis soumis aux si bien nomms cycles de la mort et de la renaissance. C'est un phnomne relativement bien connu que l'on peut exprimenter sous trip. Le seul problme est que je suis presque mort de froid dans la vraie vie.

Depuis quand je suis allong ici, je n'en ai aucune ide. Quoiqu'il en soit, une voix me dit soudain, doucement, mais fermement : " Tu DOIS te lever maintenant, ou a va mal se passer. " Quelque chose en moi se met alors me faire faire ce que je viens d'entendre et je me dirige vers la cabane comme en pilote automatique.

Quand le laisser-aller choue

Des heures viennent de passer, mais le gars est toujours en train de hurler la mme phrase : " A L'AIDE, A L'AIDE, je n'arrive pas laisser aller, mon go, mon go. Au secours !!! " Le chaman et son assistant lui donnent toute leur attention. Toutes sortes de rituels sont pratiqus pour l'aider laisser aller, mais la seule chose que le gars peut faire c'est d'attendre la fin des effets de l'ayahuasca.

Compltement transit de froid, je m'assois prs du feu. Au bout d'un moment, mon trip s'arrte et je me rappelle avoir t dehors pendant longtemps. Le gars s'arrte enfin de crier.

Deux jours plus tard j'ai une bronchite. Aprs quelques semaines, j'entends de plus en plus de personnes raconter qu'elles sont sorties dans le froid pour s'allonger par terre. Parfois, il en rsulte de graves hypothermies. Avec le recul, je ralise que j'y ai chapp de peu.

Quand j'tais dans les bois, personne ne me surveillait, contrairement ce qui avait t promis. Et je ne me rendais pas du tout compte quel point j'avais froid. Si rien l'intrieur de moi ne m'avait dit que je devais retourner la cabane, a aurait pu aussi bien trs mal finir. Je trouve que cette exprience ne valait en aucun cas les 90 euros ! "

Remarque d'Azarius : Toutes les crmonies d'ayahuasca ne sont pas identiques. Ces rituels sont organiss par des groupes , chamans et autres superviseurs divers, donc la qualit de l'encadrement peut varier. Vous tes curieux de dcouvrir l'ayahuasca, mais vous voulez viter les situations dcrites ci-dessus ? Prparez-vous bien. N'allez qu' des crmonies sur lesquelles vous avez entendu des commentaires positifs, et allez-y avec quelqu'un en qui vous avez confiance.

]]>
Tue, 27 Jan 2015 00:00:00 +0100http://azarius.fr/news/656/Les_exp_riences_dAzarius___ma_deuxi_me_c_r_monie_dAyahuasca/
<![CDATA[Légalisation du cannabis aux Etats-Unis : que s'est-il passé ensuite ?]]> http://azarius.fr/news/654/L_galisation_du_cannabis_aux_Etats-Unis___que_sest-il_pass__ensuite/ Quelles sont les consquences de la lgalisation du cannabis ? Il y a deux ans, le Colorado et ltat de Washington taient les tout premiers lgaliser l'usage rcratif du cannabis. Les premiers rsultats commencent apparatre.

La lgalisation du cannabis a de nombreux avantages : augmentation des revenus grce aux taxes, davantage d'emplois et une rduction des taux de criminalit.

Revenus issus des taxes

Au Colorado, de janvier octobre 2014, l'tat a vendu pour 250 millions de dollars de cannabis au dtail et plus de 325 millions de dollars pour les ventes mdicales. En octobre, les revenus des taxes s'levaient dj plus de 40 millions de dollars, et ils ont t mis de ct pour des traitements contre l'abus de substances, la sant publique et les services de prvention pour la jeunesse.

Plus d'emplois

10.000 personnes travaillent actuellement dans lindustrie du cannabis au Colorado. Ces chiffres devraient encore monter quand le cannabis sera lgalis dans davantage d'tats. CannaInsider pense que l'industrie du cannabis lgal dbloquera 200.000 nouveaux emplois en 2015.

Tout pour l'conomie ?

D'aprs l'agence de recherche GreenWave, lindustrie du cannabis aux tats-Unis pourraient rapporter 35 billions de dollars en 6 ans si tous les tats lgalisaient la plante et si la prohibition se terminait. Si la lgalisation gardait sa vitesse actuelle, ils prdisent que cette industrie pourrait valoir aux alentours de 21 billions en 2020.

Il se peut cependant que ces chiffres soient un peu optimistes : certains tats sont toujours trs conservateurs, et il semble peu probable qu'ils voient arriver la lgalisation bientt.

L'aspect conomique actuel qui semble tre la proccupation majeure peut aussi tre remis en question. Certaines socits ont dj brevet des varits populaires, monopolisant ainsi le march. Une autre tendance est l'augmentation de la vente de concentrs de cannabis. Outre le fait d'tre plus purs, ils sont galement plus puissants. Des taux levs de THC peuvent notamment avoir des effets secondaires indsirables sur la sant mentale. Ces aspects semblent avoir t un peu oublis dans la vague de cette lgalisation. Il est aussi douteux que l'conomie soit la raison principale de la lgalisation, au lieu, par exemple, que ce soit pour des raisons de sant ou pour la libert de la conscience.

Diminution du taux de criminalit

D'aprs les statistiques criminelles du FBI, environ la moiti des arrestations ^pour drogue aux U.S. sont attribues au cannabis : 40 % environ sont arrts pour possession uniquement, 5 % pour production ou vente de cette herbe populaire. Ces chiffres chuteront videmment quand le cannabis ne sera plus illgal.

Au Colorado, o le cannabis est vendu lgalement depuis le 1er janvier 2014, le premier trimestre a vu une chute des taux de crimes violents de 6.9 % et une baisse de 11.1 % des crimes contre les biens compar au premier trimestre 2013.

Contrairement aux attentes des opposants la lgalisation, les chiffres des victimes de la circulation et des consommateurs de drogues dures au Colorado ont tous deux diminu au cours de l'anne passe. En outre, les taux de consommateurs parmi les tudiants n'a pas augment. Cependant, rien de prouve que ces changements sont directement dus la lgalisation.

Et aprs ?

A ce jour, seuls l'Alaska, lOregon, le Colorado et l'tat de Washington ont compltement lgalis l'usage rcratif de l'herbe. Il est possible d'acheter du cannabis avec une prescription mdicale dans 19 autres tats. Beaucoup d'autres tats sont en attente du vote pour la lgalisation de la consommation mdicale ou rcrative.

L'Alaska et lOregon ont vot pour la lgalisation il y a seulement quelques mois. Il sera possible d'acheter lgalement du cannabis en magasin partir du dbut 2016. Une fois que la lgalisation a lieu, il faut au moins un an pour mettre en place la rgulation et rendre les produits disponibles la vente. Ainsi, la lgalisation tant un phnomne nouveau, nous pourrons seulement en savoir plus sur les consquences exactes dans quelques annes.

Update: In a recent speech, president Obama expressed the expectation that legalization will continue in all states.

Plus de lecture

-Students for Liberty

-Drug war facts

-Cannabis-infos

-PR Newswire

-Alternet

-Ireadculture

-Huffington Post

-Greenwave report

]]>
Fri, 23 Jan 2015 00:00:00 +0100http://azarius.fr/news/654/L_galisation_du_cannabis_aux_Etats-Unis___que_sest-il_pass__ensuite/
<![CDATA[Y aura-t-il des chiens anti-drogues au prochain ADE ?]]> http://azarius.fr/news/653/Y_aura-t-il_des_chiens_anti-drogues_au_prochain_ADE/ Pendant le Amsterdam Dance Event annuel (ADE), la capitale nerlandaise se transforme en maison de fous. ADE dure pendant cinq jours et regroupe 300 vnements o pas moins de 2000 DJs montrent leurs talents. Lvnement attire plus de 350.000 visiteurs. C'est la Mecque des amoureux de la danse. Malheureusement, quatre personnes sont dcdes lors du dernier ADE, dont trois en consquence de consommation de drogues dures.

Rponses politiques

Invitablement, un taux de mortalit si lev a conduit les diffrents partis politiques ouvrir un dbat ce sujet. La conseillre chrtien-dmocrate Marijke Shahsavari a dit : " Je refuse la consommation massive de drogues dures aux rassemblements de danse. tant mauvaises pour la sant, les drogues dures sont interdites par la loi. Il est ncessaire que les municipalits et les organisateurs commencent se concerter pour assurer un vnement sans prsence de drogues dans le futur. Si ncessaire, l'organisation devra faire appel des chiens anti-drogues. "

Le leader de la gauche verte Rutger Groot Wassink pense, cependant, que les drogues et la danse sont insparables. Il dfend une bonne information et le retour des tests de pilules pendant les ftes. C'est interdit actuellement, alors que les accidents sont la plupart du temps la consquence de pilules decstasy contamines et d'une ducation trop pauvre.

Groot Wassink dclare que la gauche verte n'a aucun problme avec la consommation de drogues rcratives, tant que les conditions l'origine des incidents soient minimises. Le conseiller SP Peter Kwint et la conseillre du D66 Ariella Verheul partagent le mme point de vue que Wassink.

Les drogues et la danse sont troitement lies

Les partis de gauche pensent ainsi que les drogues et la danse sont indissociables l'un de l'autre. Les recherches menes par l'institut de la sant mentale et de l'addiction nerlandais Trimbos ont mis ces chiffres en avant : parmi les gens qui frquentent les ftes, 60 % prennent une pilule l'occasion, 20 % prennent 2.5 pilules par fte.

En outre, on peut penser que les dangers de l'ecstasy sont tels, que sa consommation devrait tre radique. Le pharmacologue interne et clinique Kees Kramer du Radboud University Nijmegen Medical Centre dclare que boire de l'alcool quotidiennement est bien plus dangereux que prendre une pilule l'occasion. Il dit : " C'est compltement inhabituel que trois personnes succombent de la consommation de drogue dure pendant un fte. Cependant, si nous devions mentionner toutes les victimes de l'alcool dans les journaux, nous aurions besoin d'une dition supplmentaire. Sans aucun doute, les drogues sont dangereuses, mais l'alcool l'est encore plus. "

L'ecstasy est relativement peu dangereuse

Kramer peut appuyer ses dclarations avec les recherches de l'institut Trimbos. Aux Pays-bas, deux personnes en moyenne meurent chaque anne cause de l'XTC, alors que 1664 meurent cause de l'alcool. Les accidents de la route qui impliquent l'alcool ne sont pas inclus dans ces chiffres. Si c'tait le cas, le nombre de morts serait encore plus lev. En bref : l'ecstasy fait trs peu de victimes. Il est malgr tout important de viser une prvention maximale.

Outre les tests de drogue et une bonne information, il est important que les gens boivent suffisamment quand ils font la fte. C'est pour cette raison qu'une nouvelle loi Amsterdam rend obligatoire la distribution gratuite d'eau du robinet aux ftards : il doit y avoir au moins un point d'eau pour 150 visiteurs dans les festivals. Les bars et restaurants sont malheureusement exclus de cette rgle, et la majorit des vnements du ADE a lieu dans des bars. C'est pourquoi l'eau du robinet gratuite n'tait pas encore disponible au ADE.

Tests de drogue ou chiens anti-drogues ?

Aux prcdentes lections municipales, les chrtiens-dmocrates ont seulement remport un sige, alors que la gauche verte, D66 et SP ont gagn eux trois 26 siges. Nous pouvons donc considrer qu'il faudra attendre un bail avant que les chiens anti-drogues fassent leur apparition.

Esprons que ADE prendra les mesures ncessaires l'anne prochaine : faire participer les bars la distribution d'eau gratuite et mettre en place des stands d'information. En outre, nous esprons que les partis de gauche arriveront convaincre les chrtiens-dmocrates que les tests de drogues sont plus sages que les chiens anti-drogues.

]]>
Mon, 19 Jan 2015 00:00:00 +0100http://azarius.fr/news/653/Y_aura-t-il_des_chiens_anti-drogues_au_prochain_ADE/
<![CDATA[Rencontrez Azarius]]> http://azarius.fr/news/655/Rencontrez_Azarius/ Pour la premire fois depuis notre naissance en 1999, nous allons vous montrer un peu de nous et de ce que nous faisons. Rencontrez quelques acolytes de notre quipe. Voyez la magie oprer. Gotez larc-en-ciel. Attendez, mais cest des Skittles a Bon cest pas grave

a fait 16 annes de folie pour nous et nous avons grossi dune petite opration deux personnes une organisation massive couvrant lintgralit de la face cache de la lune. Et nous devons vous remercier pour tout a.

Du fond du cur, nous vous remercions de lintrt que vous avez port Azarius en cette anne 2014 (et toutes les autres). Nous esprons que vous resterez nos cts pour cette grande aventure quon appelle 2015.

Il est possible quon narrive pas changer le monde aussi vite quon le voudrait, mais au moins nous pourrons ajouter un peu de couleur votre vie.

Avec tout notre amour,

- Lquipe Azarius

]]>
Thu, 15 Jan 2015 00:00:00 +0100http://azarius.fr/news/655/Rencontrez_Azarius/
<![CDATA[Les expériences d'Azarius : ma première cérémonie d'Ayahuasca]]> http://azarius.fr/news/652/Les_exp_riences_dAzarius___ma_premi_re_c_r_monie_dAyahuasca/ Dans la srie des "expriences d'Azarius", l'un de nos indomptables employs a partag son exprience avec une substance psychoactive ou avec un produit en rapport avec le psychonautisme ou la culture stone. Dans l'pisode d'aujourd'hui, l'ayahuasca :

D'aprs de nombreuses sources, utiliser les psychdliques en combinaison avec un rituel donnerait une exprience tout autre qu'une simple consommation hdoniste.

Je pris le train quelques semaines plus tard. Je commenais alors m'inquiter un peu pendant le trajet : l'ayahuasca est connu comme tant un psychdlique trs puissant, peut-tre mme plus puissant que le LSD. Il peut vous rendre paralllement extrmement nauseux. Il est suppos impossible d'avoir un trip sous ayahuasca sans vomissement ou diarrhe. La combinaison d'un trip lourd et d'un corps rclamant assistance tait un vrai challenge pour moi.

Le tipi

En arrivant j'ai trouv un immense tipi, avec de la fume qui s'chappait de son sommet. Cela ressemblait l'image que je me faisais du chamanisme. L'environnement capturait mon imagination : j'tais au sein d'une grande communaut au milieu d'une immense fort. Tous les participants ont ensuite fait connaissance, puis la crmonie a dbut. Nous nous sommes tous assis en cercle dans le tipi sur des matelas.

Le chaman a invit tout le monde venir le trouver pour prendre la boisson. Quand mon tour est venu, je me suis lev nerveusement, puis j'ai avanc pour recevoir une petite tasse contenant un liquide marron. J'ai l'ai aval d'un coup, puis j'ai regard le chaman dans les yeux pour lui sourire amicalement. Manqu : mon visage a grimac cause du got terriblement amer. C'tait vraiment le got le plus horrible que j'avais jamais rencontr. J'ai rapidement bu de l'eau et je suis retourn mon matelas.

Le trip

Plein d'attentes, je patientais pour ce qui devait se produire. J'avais entendu que certaines personnes ne ressentaient presque rien la premire fois. Il semblerait que plus rgulirement on le consomme, plus l'ayahuasca est puissant. Ce n'tait clairement pas le cas pour moi. En une heure, tout tait immerg par toute une palette de couleurs. Le monde entier s'clairait. C'est comme si j'avais atterri dans un arc-en ciel. Je pouvais peine voir le monde normal. Sans aucun doute, cet ayahuasca tait trs puissant. Je ne pouvais malheureusement pas vraiment l'apprcier, car je commenais devenir nauseux. J'ai alors essay de me lever, ce qui tait trs difficile : mes jambes taient trs faibles.

Je suis sorti en titubant - j'y voyais peine. Avant que le trip commence, j'avais repr des fosses qui servaient rcolter le vomis. Par esprit pratique, elles taient marques d'un drapeau. Mais maintenant il faisait noir. De plus, mon trip tait vraiment fort et je ne pouvais ainsi plus rien voir. J'avanais un peu au hasard jusqu' ce qu'un drapeau entre dans mon champ de vision. J'ai alors march vers le drapeau pour vomir, quand soudain un co-trippeur me dpassa, atteignit la fosse moins d'un mtre de moi et se mit vomir, remplissant la fosse compltement. Il tait clair qu'il n'allait pas bouger de suite.

Les toilettes

Jai eu soudain une ide. On m'avait dit auparavant qu'il y avait des toilettes juste derrire le tipi. Aussi vite que mon trip le permettait, je me suis mis courir vers cet endroit. Quoiqu'il en soit, je n'ai pas trouv les toilettes, il n'y avait aucune trace de cabinets nulle part. Jusqu' ce que je dcouvrit, mon grand dsarroi, une fosse purin, qui "trnait" au milieu du champ sans aucune protection. Donc... Je n'ai pas rflchi plus longtemps et j'ai commenc me vider par le haut, puis par le bas.

Ce qui est trange est que ce n'tait pas si dsagrable. C'tait comme si toutes sortes de douleurs motionnelles s'en allaient. Une vague de soulagement me traversa. J'ai donc pu ensuite me relaxer et apprcier le trip. Avec tonnement, je voyais autour de moi un joli champ vert, les arbres brillaient d'une couleur verte, le monde vibrait. Le souffle coup, je regardais tout autour de moi. Lnergie de vie tait visible partout, comme des fibres luminescentes. J'avais oubli o j'tais l'espace d'un instant. Mais jtais toujours assis au dessus de la fosse purin.

Et l...

Soudain quelqu'un s'est dress devant moi. Comme je l'ai dit, aucun mur n'tait construit autour des toilettes. La personne devant moi trippait probablement plus que moi. Il ne me voyait visiblement pas, il baissa son pantalon et s'assit presque sur moi. J'ai pu alors viter a de justesse en criant "hello !" L'homme tait effray mort et il s'loigna en sautillant, tenant son pantalon. Heureusement, nous trippions si fort l'un et l'autre que nous n'avons pas pu nous reconnatre (du moins je l'espre). Je me suis redress prudemment, et j'ai march vers le tipi o j'ai continu tripper. Malheureusement je n'ai pas pu prter attention au reste de la crmonie. Je me suis endormi au bout de quelques heures.

Aprs coup, je dois reconnatre que l'ayahuasca est sans aucun doute un psychdlique aux forts effets visuels. Mais cette exprience n'a t en rien plus intense que certains de mes excs hdonistes. Chaque trip est diffrent, et quelques mois plus tard, j'allais dcider de refaire un essai avec l'ayahuasca."

Restez connects... suivre !

]]>
Tue, 13 Jan 2015 00:00:00 +0100http://azarius.fr/news/652/Les_exp_riences_dAzarius___ma_premi_re_c_r_monie_dAyahuasca/